Laurent Yves Simard et Claude Richard honorés

Claude Richard et Laurent Yves Simard, les anciens... (Photo courtoisie, Dany Thibeault)

Agrandir

Claude Richard et Laurent Yves Simard, les anciens maires de La Baie et L'Anse-Saint-Jean, ont été honorés lors d'une cérémonie riche en émotions.

Photo courtoisie, Dany Thibeault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Les anciens maires de La Baie et de L'Anse-Saint-Jean ont été honorés, dimanche, à l'occasion d'une cérémonie commémorative pour les 20 ans du Déluge du Saguenay. 

La petite église de L'Anse-Saint-Jean était pratiquement remplie,... (Photo courtoisie, Dany Thibeault) - image 1.0

Agrandir

La petite église de L'Anse-Saint-Jean était pratiquement remplie, dimanche, lors d'une cérémonie commémorative pour les 20 ans du Déluge du Saguenay.

Photo courtoisie, Dany Thibeault

La médaille de l'Assemblée nationale a été décernée à Claude Richard et à Laurent Yves Simard, lors d'une célébration tenue à l'église de L'Anse-Saint-Jean.

Les ex-politiciens ont reçu cette reconnaissance des mains de Serge Simard, député libéral de la circonscription de Dubuc.

«C'est un grand honneur pour moi d'avoir reçu cette distinction. Ça m'a fait revivre des sentiments que j'ai vécus il y a 20 ans. J'y pense encore très souvent. J'ai une pensée spéciale pour la famille qui a vécu le décès de deux enfants. Ces jeunes seraient dans la vingtaine aujourd'hui. Ils seraient des adultes qui auraient une vie normale comme tout le monde. Je pense également à tous ceux qui ont travaillé avec moi lors de l'application des mesures d'urgence», a commenté l'ancien maire de La Baie, Claude Richard. «C'est le plus grand honneur que je n'ai jamais reçu de toute ma vie.»

Laurent Yves Simard

«Ça brasse plein d'émotions d'avoir reçu une telle reconnaissance. Je ne m'y attendais pas du tout. C'était un secret bien gardé», a commenté, Laurent Yves Simard, la voix sanglotante.

L'ancien maire de L'Anse-Saint-Jean était bouleversé pendant et après la cérémonie. «On a beau être un chef d'orchestre, si les musiciens sont piètres, ça ne donne rien. C'est toute l'équipe qui compte dans de pareilles circonstances. On pouvait compter les bénévoles par centaines lors du Déluge.»

La petite église de L'Anse-Saint-Jean était pratiquement remplie pour cette cérémonie qui a été riche en émotion.

Plusieurs intervenants qui ont été impliqués dans les événements de juillet 96 étaient présents. La Sûreté du Québec, les Forces canadiennes, la Croix-Rouge et la Saint-Vincent-de-Paul sont au nombre des organismes qui étaient représentés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer