Le marché immobilier en baisse pour un 4e trimestre

Pour un quatrième trimestre d'affilée, le marché immobilier résidentiel au... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Pour un quatrième trimestre d'affilée, le marché immobilier résidentiel au Saguenay-Lac-Saint-Jean a connu une baisse d'activités avec 383 transactions, en baisse de 2% comparativement à la même période l'an dernier.

Selon les données de la Chambre immobilière du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les acheteurs sont encore avantagés par la situation en raison de l'abondance des résidences sur le marché. Les maisons unifamiliales ont affiché une augmentation du nombre de ventes de 4% depuis trois mois tandis que du côté des plex, 33 unités ont été transigées, une baisse importante de 25%.

Secteurs épargnés

L'analyse effectuée révèle que trois secteurs ont tiré leur épingle du jeu. C'est le cas pour La Baie où 50 résidences ont changé de main, Chicoutimi-Nord/Canton Tremblay (43) et Chicoutimi (128), pour des hausses respectives de 19%, 23% et 8%.

À l'inverse, Jonquière, avec 127 transactions, et la périphérie de Saguenay (35) connaissent des baisses du nombre de ventes de 18% et 10% respectivement.

Des prix stables

En ce qui a trait au prix de vente, la maison unifamiliale dans la région métropolitaine de recensement se vend au prix médian de 174 500$. Ce prix est demeuré stable depuis les dix derniers trimestres. Des baisses de prix ont même été enregistrées dans tous les secteurs à l'exception de Jonquière où le prix médian a haussé de 2% à 168 250$.

Selon Carlos Cordeiro, directeur général de la Chambre, cette situation s'explique par le fait que les acheteurs, détenant le gros bout du bâton, contrecarrent d'éventuelles pressions à la hausse.

À l'échelle du Québec, la Chambre provinciale enregistre 24 605 transactions, en progression de 4%. Il s'agit d'une huitième augmentation consécutive, mais aussi du meilleur résultat pour un deuxième trimestre depuis quatre ans.

Parmi les RMR ayant connu la plus forte hausse des ventes, Gatineau a connu la plus forte croissance (12%) tandis que Trois-Rivières a enregistré une hausse de 5% inscrivant un record d'activité pour ce trimestre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer