Monsieur Z garde toujours le silence

Monsieur Z n'a toujours pas révélé son identité. Les autorités ont tenté de... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Monsieur Z n'a toujours pas révélé son identité. Les autorités ont tenté de découvrir son nom avec la prise d'empreintes digitales, mais comme il n'est pas fiché au Québec, la tentative a échoué. 

L'homme inconnu est revenu, jeudi matin, au Palais de justice de Chicoutimi, afin de comparaître devant le juge Pierre Simard, de la Cour du Québec. Cette fois-ci, contrairement à la veille, il a été en mesure de marcher par lui-même, même s'il avait donné quelques difficultés aux agents correctionnels qui devaient le fouiller avant son entrée en salle d'audience.

Durant sa présence dans la boîte des accusés, les parties se sont interrogées sur les pouvoirs que le tribunal peut avoir lorsqu'un homme refuse de s'identifier et qui ne peut être par le fait même accusé de quoi que ce soit.

Il faut se souvenir que les policiers de la Sécurité publique de Saguenay ont amené l'homme aux cheveux bouclés et à la barbe au tribunal après qu'il ait refusé de quitter un banc de parc où il avait l'intention de dormir.

Refusant de s'identifier, le magistrat l'a surnommé Monsieur Z pour le moment. Il a passé la nuit de mercredi à jeudi à la prison de Roberval et a été ramené à Chicoutimi jeudi matin.

Me Olivier Théorêt a accepté d'agir à titre d'ami de la Cour, mais n'a pu soutirer quoi que ce soit de l'individu, même s'il confirme que le prévenu comprend très bien le français.

Sa collègue de l'Aide juridique, Me Marie-Ève Saint-Cyr, l'a aussi rencontré. Monsieur Z lui aurait dit qu'il n'était pas coupable (« I'm not guilty ») et l'aurait béni, avant de prononcer quelques paroles en lien avec la religion.

Pour revenir aux empreintes digitales, les autorités judiciaires effectueront des vérifications avec la Gendarmerie royale du Canada afin de savoir s'il est connu.

En attendant, le juge Simard a retourné Monsieur Z à la prison de Roberval et il doit revenir ce matin (vendredi) à Chicoutimi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer