Festival des vins: plus froid, mais plus chaleureux

Charles Boudreault estime que le Festival des vins... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Charles Boudreault estime que le Festival des vins de Saguenay a été couronné de succès malgré le temps froid.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Ç'a été notre édition avec la température la plus froide, mais ç'a surtout été la plus chaleureuse», résume le cofondateur du Festival des vins de Saguenay, Charles Boudreault. Selon lui, cette dixième édition a été extraordinaire.

Le festival, qui a commencé jeudi dans un 5 à 7, s'est terminé samedi soir, avec un spectacle de musique pour célébrer ses 10 ans. D'après M. Boudreault, les citoyens ont été présents du début à la fin des activités.

«Le spectacle de Karim Ouellet a très bien terminé la soirée, le 5 à 7 a été très apprécié et il y a eu beaucoup de monde tous les soirs, ajoute-t-il. En tant qu'organisateur, on a toujours peur que les gens ne se présentent pas. Toutefois, tout le monde était très heureux.»

Plusieurs festivaliers ont même assuré que la pluie, qui s'est abattue sur le Saguenay samedi, a amené une tout autre ambiance, raconte le cofondateur. «Les agences qui étaient présentes avaient des tentes qui protégeaient de la pluie, et tout le monde se pressait en dessous. Alors plusieurs personnes ont mentionné que ça ajoutait un aspect différent», explique-t-il.

«C'est sûr qu'on veut que tout soit parfait, mais somme toute, pour le bilan des trois jours, c'était une édition extraordinaire!», assure M. Boudreault.

Des visiteurs venus de partout dans la province se sont également mêlés aux gens de la région pendant le festival. «Nous sommes des organisateurs qui veulent créer des retombées économiques également. Je crois que ç'a marché, parce que sur les statistiques de vente de billets en ligne, on voit qu'il y a des gens de Montréal, Québec ou encore Baie-Comeau qui sont venus. En fait, les hôtels du centre-ville étaient pleins cette fin de semaine», mentionne Charles Boudreault.

Par ailleurs, les vignerons, les agences et les autres invités ont également apprécié leur expérience. «Ils n'en reviennent pas à quel point il y a des amateurs de vin ici, et à quel point le festival est convivial! Ils sont toujours heureux de venir ici. En fait, ceux qui ne viennent pas ont toujours l'impression d'avoir manqué quelque chose», assure M. Boudreault.

Quant aux prochaines éditions, l'organisateur ne fait pas de promesses: «Carl Huth, l'autre cofondateur, et moi-même n'aimons pas faire les choses deux fois de la même façon. Les gens viennent au festival pour discuter avec les professionnels. Alors nous allons construire à partir de ça! Peut-être que le spectacle de musique va revenir, je ne sais pas encore! Ce n'est ni un oui ni un non!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer