L'Auberge des îles en difficulté: dommage, dit le maire

Jean-Paul Boucher, maire de Saint-Gédéon.... (Archives Le Quotidien, Laura Lévesque)

Agrandir

Jean-Paul Boucher, maire de Saint-Gédéon.

Archives Le Quotidien, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

« L'Auberge des îles est un fleuron de notre municipalité. Je trouve ça tellement dommage et regrettable ce qui se passe en ce moment. »

Le maire de Saint-Gédéon, Jean-Paul Boucher, souhaite que des solutions soient mises en place pour préserver cet établissement hôtelier. L'élu suit avec intérêt ce qui découlera de toute cette saga. Il ne préfère pas s'immiscer dans un débat qui émane de l'entreprise privée.

Mercredi, au Palais de justice d'Alma, l'entrepreneur Construction PVL de Québec a remporté la première manche de sa bataille juridique en préservant son hypothèque légale de construction. Le juge Gratien Duchesne a tranché sur le banc, après avoir entendu les versions des deux parties. L'entrepreneur admet que les propriétaires de l'établissement n'auraient pas payé les travaux de réfection de toiture qui s'élèveraient à 200 000 $.

« Je préfère être prudent et attendre qu'il y ait un dénouement. Cet endroit est une entité importante pour le tourisme. Je crains que la médiatisation de toute cette histoire décourage les clients », déplore le magistrat.

À ses débuts, l'Auberge des îles était gérée par une corporation, sous l'égide de la municipalité. Les propriétaires actuels opèrent l'endroit depuis une dizaine d'années.

Le maire considère que les taxes impayées « ne sont pas alarmantes ». « Il s'agit d'une partie de 2014, de l'année 2015 et d'une portion de 2016 », dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer