Complexe Jonquière: RTA aménage un bassin de rétention

Depuis le printemps, les excavatrices sont à l'oeuvre... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Depuis le printemps, les excavatrices sont à l'oeuvre pour creuser devant les salles d'électrolyse.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Rio Tinto Aluminium (RTA) aménage un bassin de rétention d'urgence en face des salles de cuves précuites au coût de trois millions $. Celui-ci vise à éviter tout déversement dans les affluents entourant le Complexe Jonquière.

Depuis le printemps, les excavatrices des entreprises AMI et Claveau et fils sont à l'oeuvre pour creuser devant les salles d'électrolyse pour y effectuer deux opérations, soit l'aménagement d'un bassin de rétention d'une capacité de 2500 mètres cubes ainsi qu'un mur végétal de terre destiné à amoindrir le bruit provenant de ces installations industrielles.

Selon Xuân-Lan Vu, porte-parole de RTA, les travaux s'inscrivent dans le cadre du programme Zéro déversement mis de l'avant depuis quelques années par la société afin de prévenir la dispersion de pollution en cas d'incidents imprévus. Elle explique que les salles précuites sont reliées depuis plusieurs décennies à un système d'épuration de l'air constitué d'immenses cheminées de bois où l'on retrouve des liqueurs industrielles récupérant les poussières. « Si jamais il y avait un déversement de ces liquides, un bassin d'urgence serait utilisé pour récupérer ces eaux et les diriger vers le bassin d'urgence. »

L'aménagement de ce bassin nécessite le creusage du sol sur une profondeur de huit mètres. Une partie de ces terres servent à l'aménagement du mur végétal.

Mme Vu mentionne que depuis 2010, le programme Zéro déversement a nécessité des investissements globaux de 43 M$. Les travaux en cours devraient se poursuivre jusqu'à l'automne.

La multinationale, qui est en processus de planification pour l'expansion de son site de boues rouges, ne souhaite plus rééditer l'incident survenu il y a quelques années alors qu'un déversement avait coloré une bonne partie de la rivière Saguenay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer