RIMPAC: huit CF-18 de Bagotville s'envolent pour Hawaï

Les CF-18 de l'Escadron 433 sont partis mardi... (Photo Matc S.Picard, Imagerie BFC Bagotville)

Agrandir

Les CF-18 de l'Escadron 433 sont partis mardi matin pour Hawaï. Les quatre premiers appareils devraient arriver mercredi après-midi, suivis de quatre autres jeudi.

Photo Matc S.Picard, Imagerie BFC Bagotville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Normand Boivin
Le Quotidien

Huit CF-18 de l'Escadron 433 ont pris la direction de l'archipel d'Hawaï mardi matin, pour participer à l'exercice multinational RIMPAC, qui doit se tenir jusqu'au 4 août.

Le lieutenant-colonel William Mitchell inspecte son CF-18 avant... (Photo Matc S.Picard, Imagerie BFC Bagotville) - image 1.0

Agrandir

Le lieutenant-colonel William Mitchell inspecte son CF-18 avant de se hisser à bord pour diriger son escadron à l'exercice international RIMPAC, à Hawaï.

Photo Matc S.Picard, Imagerie BFC Bagotville

Huit CF-18 de l'Escadron 433 ont... (Photo Matc S.Picard Imagerie BFC Bagotville) - image 3.0

Agrandir

Photo Matc S.Picard Imagerie BFC Bagotville

Huit CF-18 de l'Escadron 433... (Photo Matc S. Picard, Imagerie BFC Bagotville) - image 3.1

Agrandir

Photo Matc S. Picard, Imagerie BFC Bagotville

Les chasseurs ont décollé en deux vagues de quatre appareils à 8h25 pour un vol de quatre heures vers la base albertaine de Cold Lake. Ils avaient d'abord rendez-vous avec un avion ravitailleur CC-150 Polaris, - la version militaire canadienne du Airbus 320 - au-dessus de la frontière de l'Ontario et du Manitoba.

Après l'escale à Cold Lake, les pilotes et leur aéronef sont repartis pour un vol de trois heures assorti d'un autre ravitaillement aérien au-dessus du Montana, vers une base californienne où ils ont passé la nuit.

Cette escale a permis aux techniciens de vérifier une dernière fois les appareils avant qu'ils entreprennent leur traversée de la moitié de l'océan Pacifique vers Hawaï. D'ailleurs, Bagotville avait dépêché un neuvième CF-18 jusqu'en Californie pour prendre la relève en cas de bris.

Pour cette portion finale du voyage, un long vol de sept heures, les huit avions ne peuvent partir ensemble, car le Polaris n'a pas la capacité de tous les alimenter, chacun devant se ravitailler plus d'une fois pendant la traversée, a expliqué au Quotidien le commandant de l'Escadron 433, le lieutenant-colonel William Mitchell, avant de grimper à bord de son chasseur. Un premier groupe de quatre devrait décoller ce matin, et l'autre suivra demain.

Le 3 juillet, le reste de l'escadron, notamment le personnel au sol et les pilotes qui n'ont pas traversé en CF-18, iront les rejoindre dans l'archipel du Pacifique.

Participation importante

RIMPAC 2016 mettra à l'épreuve les trois éléments des armées de 27 pays. Pour le Canada, ce sont 1500 militaires qui seront présents. Notre pays participe à l'exercice biennal RIMPAC depuis 1971, mais le contingent aérien canadien sera cette année le plus imposant à avoir été déployé, avec ses 550 hommes. Ils seront dirigés par le colonel Darcy Molstad, commandant de la Base de Bagotville et de la 3e Escadre.

Il aura sous sa responsabilité une vingtaine d'aéronefs qui, en plus des CF-18, sont deux patrouilleurs maritimes Aurora, deux Hercules - un servant au ravitaillement en vol et un modèle J pour le transport -, et un hélicoptère Sea King embarqué sur le NCSM Vancouver. S'ajoutent cinq hélicoptères Griffon et deux Chinook affectés au transport de troupes au sol, qui seront déployés dans le sud de la Californie.

Rappelons que la 2e Escadre de Bagotville est aussi déployée pour cette mission, car 80 militaires ayant pour tâche de préparer les infrastructures d'accueil de la force aérienne canadienne sont partis pour Hawaï il y a deux semaines.

Huit CF-18 de l'Escadron 433... (Photo Matc S. Picard, Imagerie BFC Bagotville) - image 4.0

Agrandir

Photo Matc S. Picard, Imagerie BFC Bagotville

Quatre Mirage retournent en Europe

Quatre Mirage français ont quitté Bagotville, mardi matin, pour retourner en Europe, après avoir participé à l'exercice international Maple Flag, qui s'est tenu à Cold Lake du 30 mai au 24 juin. Avec 1945 heures de vol effectuées dans le cadre de 1137 sorties qui ont mis à contribution plus de 1300 membres des Forces armées canadiennes et plus de 400 membres du personnel militaire allié, Maple Flag est l'entraînement international le plus vaste et le plus complexe de l'année, dirigé par l'Aviation royale canadienne (ARC). Les chasseurs français, qui comptaient également des Rafale (qui ont quitté lundi), ont fait escale au Saguenay en fin de semaine en provenance de l'Alberta. Ils étaient accompagnés d'un Airbus afin d'assurer leur ravitaillement en vol pour la traversée de l'Atlantique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer