Une seule entité pour le développement économique

Les maires Marc Asselin et André Paradis confirment... (Photo Le Quotidien, Laura Lévesque)

Agrandir

Les maires Marc Asselin et André Paradis confirment la fusion imminente du CLD Lac-Saint-Jean-Est et le Service de développement économique d'Alma.

Photo Le Quotidien, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Les élus jeannois mettent en place une nouvelle structure pour assurer la croissance économique de leur territoire. Le Centre local de développement (CLD) Lac-Saint-Jean et le Service de développement économique d'Alma disparaîtront au cours des prochains mois pour laisser la place à cette nouvelle organisation, dont l'appellation sera déterminée au cours des prochains mois.

La nouvelle structure de développement économique disposera d'un... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

La nouvelle structure de développement économique disposera d'un budget de 2,8 millions $.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Les ressources humaines et financières de ces deux structures seront regroupées en une seule entité qui disposera d'un budget de 2,8 millions$, dont les 2 millions$ déjà alloués au service de développement almatois. Même si la municipalité verse la plus importante contribution, elle en ressort gagnante, croit le maire.

«On y gagne beaucoup. Le suivi que fait le CLD, on va l'avoir aussi pour nos entreprises chez nous. C'était l'opportunité qu'on y voyait. Et il ne faut jamais perdre de vue que ce qui est bon pour Hébertville ou Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, c'est bon aussi pour Alma. Si une entreprise s'installe dans une ville voisine, Alma va aussi en profiter», insiste le maire d'Alma, Marc Asselin.

Depuis quelques années, Alma mise davantage sur le développement économique en ayant notamment augmenté le financement dédié à ce secteur. Cette structure plus forte permettra de faire mieux, croit le maire.

«À la ville, c'était difficile de planifier à moyen et long terme. On analysait nos budgets chaque année pour voir si on coupait ou si on ajoutait des ressources. La structure permanente permettra de mieux planifier le développement économique», estime M. Asselin.

Un comité transitoire, composé notamment des maires Lawrence Potvin, Éric Simard et Marc Asselin ainsi que de conseillers municipaux almatois est actuellement au travail pour dénicher le nouveau directeur général de cette organisation.

Alma confiera également à cette structure le mandat de coordonner les organismes paramunicipaux, soit l'Aéroport d'Alma, le Centre d'excellence sur les drones, Tourisme Alma Lac-Saint-Jean et le centre Dam-en-Terre.

Les discussions entourant la création de cette nouvelle structure ont été entamées à la suite de l'amputation des budgets gouvernementaux destinés au CLD. Pour éviter de perdre cette expertise, la MRC et Alma se sont donc inspirées des modèles élaborés par différentes municipalités, dont Victoriaville. D'autres villes ont également fusionné les organisations vouées au développement économique de leur territoire.

«Ça va éviter le dédoublement. Le Service d'Alma faisait des rencontres avec des entrepreneurs qui eux venaient ensuite nous voir au CLD. Donc, ça va permettre une meilleure synergie. Et les élus de la MRC savent bien que notre compétitivité passe par la mise en commun de nos ressources, surtout dans un contexte marqué par un ralentissement et une crise forestière», commente André Paradis, préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est et président du CLD.

La nouvelle organisation devrait être mise en place à l'automne, avec l'entrée en poste du nouveau directeur général.

«On souhaite qu'en 2016 tout soit réglé, soit avant la préparation des budgets de 2017 de la MRC et d'Alma. On a donc du pain sur la planche, mais plus de pain que de planche», image M. Paradis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer