Un coin de paradis à 80 000 $

Saguenay a mis en vente un site comprenant... (Photo Le Quotidien, Denis Villeneuve)

Agrandir

Saguenay a mis en vente un site comprenant deux chalets et un terrain de plus de 100 000 pieds carrés situé le long du chemin des Portageurs, à Laterrière.

Photo Le Quotidien, Denis Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Depuis le 14 juin dernier jusqu'au 6 juillet prochain, Saguenay met en vente un petit coin de paradis sur les rives du lac Kénogami à la suite de la publication d'un appel d'offres destiné à la vente de deux chalets et d'un terrain d'un peu plus de 100 000 pieds carrés situé le long du chemin des Portageurs à Laterrière.

Les deux immeubles et le terrain à vendre faisaient partie intégrante de la Base plein air du Portage. Selon le devis technique publié sur le Système électronique d'appel d'offres (SEAO), les soumissionnaires devront déposer une offre d'un minimum de 80 000 $ pour acquérir cette propriété. Celle-ci comprend les deux chalets trois saisons construits en 1992 ainsi que le terrain, le tout aménagé avec l'aide de subventions provenant des gouvernements provincial et fédéral.

Deux chambres

Le bâtiment principal érigé sur pilotis de béton est d'une dimension de 69 mètres carrés. Il comprend deux chambres à coucher et est alimenté en électricité avec une entrée électrique de 100 ampères.

Le deuxième chalet décrit dans le devis comme étant une remise, autrefois considéré comme un chalet, possède les mêmes caractéristiques que le premier chalet avec son lambrissage de pin à l'intérieur et son parement de bois extérieur. 

Un petit sentier aménagé sur la ligne de propriété permet d'accéder au terrain de volleyball et à la plage de la base plein air.

Le futur acquéreur pourra bénéficier du chemin d'accès aménagé sur le site de la Base plein air puisque la ville inclura une servitude de passage au contrat de vente.

Selon les renseignements fournis, les installations septiques ne répondent plus aux normes actuelles malgré l'émission d'un certificat de conformité en 1992. Quant au service d'aqueduc, une servitude de puisage d'eau d'une durée maximale de cinq ans sera incluse.

Une visite effectuée par l'auteur de ces lignes a permis de constater le manque d'entretien extérieur de la propriété. En ce qui a trait à l'intérieur des bâtiments, une évaluation sommaire permet de constater que l'état est plutôt moyen.

Fort développement

Soulignons que le secteur du chemine du Portage a été soumis ces dernières années à un très fort développement immobilier avec la construction de nombreuses propriétés cossues, entre autres du côté riverain du lac Kénogami.

Afin d'avoir une idée de la valeur des terrains, Le Quotidien a rejoint deux propriétaires ayant des propriétés à vendre dans le même secteur. L'un d'eux possède un terrain de 350 pieds de façade par 125 de profondeur, un chalet destiné à la démolition, avec puits artésien et fosse septique. Celui-ci a dit exiger 220 000 $ pour sa propriété. Un autre propriétaire, qui est un promoteur immobilier, nous a indiqué qu'un terrain d'environ 100 000 pieds carrés non riverain se vend autour de 200 000 $ l'unité.

Il sera intéressant de savoir quel sera le prix obtenu par Saguenay lors de l'ouverture des soumissions prévue le 6 juillet prochain.

Controverse

Rappelons que la mise en vente des chalets de la base a soulevé une certaine controverse dans le milieu laterrois. Il y a quelques années, Saguenay avait effectivement dû modifier sa décision de procéder à la vente des actifs de la base plein air. Une pétition de plus de 700 citoyens avait alors été signée pour s'opposer à la décision du conseil. Le conseiller Luc Blackburn avait alors refusé de déposer la pétition au conseil municipal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer