Des chiens déguisés pour clore Desbiens Extrême

Pour clore une édition haute en couleur, où la nouveauté était au rendez-vous,... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour clore une édition haute en couleur, où la nouveauté était au rendez-vous, le festival Desbiens extrême VII avait convié la population sur la rue De Quen où avait lieu un défilé de chiens déguisés. Le festival se terminait dimanche après-midi.

En tout, 19 chiens de toutes races ont participé à ce que les organisateurs décrivaient comme le premier défilé de cette sorte au monde.

« Les enfants aiment beaucoup les chiens et les parades. Alors on a décidé de faire cet événement. Ça fait plaisir aux chiens également, puisqu'ils peuvent aller marcher ! », explique le maire de la municipalité, Nicolas Martel.

On pouvait voir de tout dans ce cortège, tant des petits chiens que des gros. Qu'ils soient habillés en cow-boys, en plongeur, en Minnie Mouse ou simplement en maillot de bain avec une serviette autour du cou, les animaux se sont parés de leurs plus beaux atours pour impressionner le jury.

En effet, en plus de régaler les yeux des spectateurs, les familles et leur chien participant couraient la chance de gagner des prix de participation et le plus mignon remportait un trophée.

Le maire de Desbiens Nicolas Martel... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 4.0

Agrandir

Le maire de Desbiens Nicolas Martel

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Selon M. Martel, il s'agit d'une belle façon de terminer le festival, qui fait vibrer la ville de Desbiens depuis le 21 juin. « On a eu des activités qui s'adressaient à toutes les personnes, dont celle-ci qui était plus pour les familles », raconte-t-il.

Il s'agissait de la première édition du défilé, mais certainement pas la dernière, si on en croit Nicolas Martel. « On est certain que ça va évoluer dans le temps, car les gens aiment beaucoup leur chien et c'est une belle façon de les montrer. »

Ce n'était pas la seule nouveauté du festival, puisque les citoyens ont pu participer pour la première fois à la plus grande chaise musicale au monde, au bingo extrême, à la course à vélo autour du lac Saint-Jean et au projet Xshine, entre autres. 

« Notre festival, c'est vraiment d'amener de la nouveauté. Ça amène certains problèmes, car comme c'est la première fois qu'on fait la plupart des activités c'est toujours un peu plus complexe », mentionne M. Martel.

Toutefois, le jeu en vaut la chandelle et le maire se dit très satisfait de cette édition du festival Desbiens extrême. « C'était incroyable l'achalandage que nous avons eu cette semaine et le plaisir que les gens ont eu d'être ici. Les commentaires des gens ont été "wow" et "super" ! Le but de notre festival, c'est vraiment que les gens s'amusent », raconte le maire.

Par ailleurs, quelques activités reviendront l'année prochaine, compte tenu de leur succès auprès de la population, notamment la chaise musicale qui a mobilisé environ 350 personnes samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer