Trois personnes intoxiquées au chlore

La mini explosion, qui a eu lieu dans... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La mini explosion, qui a eu lieu dans une chaudière, a décapé une partie du patio de la résidence.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Saint-Jean-Baptiste s'est terminée en queue de poisson pour une famille de Laterrière, vendredi. Trois personnes sont parties en ambulance après s'être intoxiquées au chlore en essayant de nettoyer leur piscine.

La mini explosion, qui a eu lieu dans... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

La mini explosion, qui a eu lieu dans une chaudière, a nettoyé une partie du patio de la résidence. Trois personnes ont été amenées à l'hôpital à cause des gaz qui s'en échappaient.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

«Il y a eu un mauvais mélange de produits chimiques, explique le chef aux opérations du Service de sécurité incendie, Nicolas Guay. Ç'a créé une mini explosion et les personnes ont été incommodées par le gaz toxique.»

Deux ambulances ont été nécessaires pour transporter les blessés à l'hôpital.

L'une des témoins, qui se trouvait dans la maison au moment de l'incident, explique qu'elle a vu du gaz jaune sortir de la chaudière dans laquelle le mélange avait été fait.

«Quand j'ai vu ça, j'ai tout de suite fait rentrer les personnes dans la maison. J'ai fermé la porte et les fenêtres, parce que je voulais minimiser l'impact. Heureusement, il n'y avait pas d'enfants», raconte la dame, qui souhaite demeurer anonyme.

Elle croit que la personne qui a fait le mélange a ajouté trop de chlore. «On pense qu'il a ajouté un sachet de trop dans l'eau. On voulait diluer le chlore avant de le mettre dans la piscine. Habituellement, on en met moins, mais comme c'était la première fois, on faisait un traitement-choc», mentionne la témoin.

M. Guay ajoute que les pompiers ont dû sécuriser l'endroit et aérer la maison, située sur le chemin du Portage des Roches Nord, puisque du gaz était s'était infiltré. «On a également dû "contrôler la recette" puisqu'il y avait du bouillonnement. Tant que la réaction avait lieu, il y avait de la chaleur et du gaz qui continuaient de s'échapper», raconte-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer