Hommage à Sandra Fortin

Beau geste du SNEAA envers la Chambrée

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, et des... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, et des membres du SNEAA et d'Unifor étaient présents lors de l'inauguration du salon, pour accompagner le syndiqué Frédéric Couture, la coordonnatrice de la Chambrée, Martine Dallaire, et le syndiqué Patrick Belisle (au centre de la photo)

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Grâce à deux membres du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida (SNEAA), section locale 1937, la Chambrée a reçu récemment un tout nouveau salon de sport et détente, en l'honneur de Sandra Fortin, assassinée plus tôt cette année. L'inauguration officielle a eu lieu mardi soir, dans un 5 à 7, à la salle des Chevaliers de Colomb de Jonquière. En plus des membres du syndicat et des intervenantes de la Chambrée, les amis et la famille de Sandra Fortin étaient présents.

«Le syndicat, ce n'est pas seulement de faire des grèves, ce n'est pas seulement de régler des dossiers. C'est également redonner à la communauté. Cet hiver, nous avons perdu une consoeur chez Rio Tinto, qui a été victime d'actes de violence. Alors on s'est dit qu'on pourrait faire un projet avec la Chambrée», explique l'un des instigateurs du projet, Frédéric Couture.

Dans le cadre d'un programme «congé-éducation payé» (CEP) donné par le syndicat, M. Couture et son confrère Patrick Belisle ont dû développer un projet qui venait en aide à la communauté. Puisque M. Belisle avait un contact à la Chambrée, les deux hommes ont pu connaître les besoins les plus pressants de l'organisme.

Le programme CEP permet à des employés et membres du syndicat d'Unifor, auquel est affiliée la SNEAA, d'être libérés par leur employeur pour aller suivre une formation syndicale de quatre semaines discontinues.

«C'était l'occasion d'honorer la mémoire de Sandra Fortin, puisqu'elle était très active pour la cause des femmes victimes de violence. Elle était très impliquée dans le comité pour les femmes au sein du syndicat également», raconte Patrick Belisle.

Le nouveau salon, installé dans un ancien local de rangement à la Chambrée, se nomme «le Salon repos/sport Sandra Fortin». Il comprend plusieurs coussins, des ballons d'exercices, des vélos stationnaires, des poids et cordes à sauter, en plus d'une télévision et de DVD d'entraînement. Bientôt, un tapis roulant sera également installé. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour l'organisme, qui souhaitait créer cet espace depuis longtemps.

«On veut toujours le meilleur pour les femmes et les enfants qui viennent chez nous. Mais en réalité, les budgets suffisent à peine pour l'électricité et la nourriture: les besoins de base. Alors il y a tout plein de petits projets comme celui-ci qui restent dans le fond d'un placard parce qu'on ne peut pas les réaliser», explique la coordonnatrice de la Chambrée, Martine Dallaire.

«Le projet de salle d'exercice à la Chambrée, c'était quelque chose que l'organisme voyait dans plusieurs années. C'était comme un jeune couple qui veut des enfants plus tard: un projet à long terme», ajoute M. Belisle.

Le chef du Parti québécois et député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, était présent à l'inauguration. mardi. «Je pense que les femmes qui se retrouvent à la Chambrée ont besoin d'une qualité de vie et ça comprend l'aspect des saines habitudes de vie et de l'exercice», explique-t-il, saluant l'initiative d'Unifor d'appuyer les deux instigateurs du projet.

Sandra Fortin a été assassinée en mars 2016 par Luc Hamel. Elle était très impliquée auprès de la Chambrée, qui vient en aide gratuitement aux femmes et enfants victimes d'acte de violence. Elle avait d'ailleurs proposé d'être membre du conseil d'administration de l'organisme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer