Saguenay doit gérer l'accès à l'eau

La conseillère municipale Christine Boivin demande à ce que Saguenay gère les... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La conseillère municipale Christine Boivin demande à ce que Saguenay gère les accès publics à l'eau, notamment celui du Centre de plein air du Portage de Laterrière. Ce souhait survient après que l'administration municipale a mis en vente une partie de ce terrain et deux chalets, par appel d'offres public.

Selon la conseillère, le Centre de plein air est la seule ouverture au lac Kénogami de l'arrondissement de Chicoutimi. D'après elle, la ville gagnerait à avoir une vision à long terme en ce qui concerne la protection des accès publics à l'eau.

Dans un communiqué de presse, Mme Boivin argue que le Québec reconnaît que l'eau a un statut de chose commune. «Ceci implique que tous les membres de la collectivité ont le droit d'y avoir accès et d'en faire usage», peut-on lire.

Par ailleurs, la conseillère mentionne que lorsqu'elle a contacté la Ville au sujet de la vente du terrain, on lui a répondu que «toutes les options étaient ouvertes, y compris la fusion et la vente de la totalité du Centre plein air».

Christine Boivin croit également que les bénévoles du Centre plein air ont les connaissances pour développer le secteur et que Saguenay devrait travailler avec eux pour améliorer davantage la qualité de l'eau du lac Kénogami.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer