De la chaleur, des vents et des orages

La population a pu profiter du beau temps... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La population a pu profiter du beau temps en fin de semaine et lundi en journée, comme plusieurs familles l'ont fait dans les jeux d'eau de la Zone portuaire de Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La météo en a fait voir de toutes les couleurs à la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean durant les derniers jours, passant d'une chaleur caniculaire à de forts vents et des orages.

Une construction s'est effondrée à Jonquière, sur la... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Une construction s'est effondrée à Jonquière, sur la rue du Parc industriel.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Les pompiers de tout le territoire ont été... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 1.1

Agrandir

Les pompiers de tout le territoire ont été grandement sollicités, dont la Sécurité publique de Saguenay.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Toute la fin de semaine, le mercure a été élevé, mais il a atteint des sommets lundi avec une température de 32 degrés Celsius. Selon Environnement Canada, celle-ci était même ressentie à 35 degrés avec le facteur humidex.

C'est en fin d'après-midi que les éléments ont commencé à se déchaîner. Dans la région, plus de 5500 foyers ont été privés d'électricité, selon l'outil Info-Pannes d'Hydro-Québec.

Les 38 interruptions étaient surtout concentrées au Lac-Saint-Jean et à Laterrière.

Les pompiers de tout le territoire régional ont été grandement sollicités pour des arbres tombés, des fils électriques endommagés et des débuts d'incendie.

«Il y a eu de l'action. En une heure et demie, on a eu une douzaine d'appels, mais rien de majeur. Sur le lac Kénogami, il a failli y avoir un sauvetage nautique. Les vagues étaient très fortes avec le vent et les gens là-bas ne sont pas habitués. Finalement, l'homme a réussi à s'en sortir», indique le chef aux opérations de la Sécurité incendie de Saguenay, Éric Morin.

Le Lac-Saint-Jean a été secoué en premier. Notamment, le Camping Saint-Félicien a dû adopter des mesures spéciales afin de protéger les clients durant la nuit.

«On a décidé d'ouvrir la grande salle pour ceux qui ont peur dans leur tente. Il y a beaucoup de tonnerre et d'éclairs. Il y a quatre arbres qui sont tombés, dont un sur une camionnette, mais elle n'a pas été brisée. On venait juste de faire le ménage sur le site et on va devoir recommencer, il y a des branches partout. On a quand même été très chanceux», raconte le responsable des opérations Richard Guèvremont.

À 20h, les météorologues d'Environnement Canada surveillaient «une ligne d'orages violents pouvant produire des rafales très fortes, de la grêle pouvant atteindre la taille d'une pièce de cinq cents et de la pluie forte».

À Roberval, des vents d'en moyenne 40 km/h avec des rafales à 70 ont été enregistrés. Une alerte a été émise pour les secteurs de la réserve faunique Ashuapmushuan, Normandin, Péribonka, Saint-Félicien, Roberval, Alma et Desbiens. Seulement une veille d'orages violents avait été émise plus tard pour Saguenay et les environs au moment d'écrire ces lignes, vers 22h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer