Les syndiqués de trois résidences privées en grève illimitée

Les syndiqués de trois résidences privées pour aînés... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les syndiqués de trois résidences privées pour aînés de Saguenay, soit les villas Chartwell Saguenay, Jonquière et Chicoutimi, sont en grève illimitée depuis minuit.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les syndiqués de trois résidences privées pour aînés de Saguenay sont en grève illimitée depuis minuit.

Le Tribunal administratif du travail a approuvé les services essentiels prévus par le Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298, afin d'assurer la sécurité et la santé des résidants. Des avis de grève ont été émis lundi à 32 endroits dans la province, dont les villas Chartwell Saguenay, Jonquière et Chicoutimi.

Environ 150 employés, qui revendiquent un salaire minimum de 15$ l'heure, sont touchés dans la région. Au Québec, ce sont près de 3000 syndiqués qui sont concernés par ce mouvement. Tous continueront d'aller au travail, mais ils n'effectueront que 90% de leurs tâches.

«Par exemple, les napperons ne seront pas mis sur la table, mais les verres de lait et les tranches de pain seront quand même apportés parce que c'est essentiel. Le Tribunal nous a donné beaucoup de latitude pour décider que ce que nous voulons faire et ne pas faire. Il y aura moins de vaisselle, moins de lavage, moins de ménage...», explique la représentante syndicale régionale, Annie Potvin.

Dans chaque département, un employé à la fois pourra être libéré pour piqueter. Les établissements demeureront accessibles.

Deux journées de grève avaient déjà été tenues à la fin mai. «Les employés sont vraiment crinqués. On a des ouvertures de l'employeur pour négocier, mais c'est vraiment au niveau salarial que ça bloque. La population est avec nous, et même certains membres de la direction nous appuient. Avec un président-directeur général qui gagne 1,6 M$ par année, je crois que les employés peuvent être récompensés un peu aussi.»

Le salaire moyen actuel est de 12,50$ l'heure.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer