Voyage dans le temps au Vieux-Port

  • Gabriel Ratté est venu de Portneuf à bord de sa Handy Man 1956. (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Gabriel Ratté est venu de Portneuf à bord de sa Handy Man 1956.

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 1 / 12
  • Cette année, le passionné a ajouté une reproduction d'une roulotte des années 40 entièrement faite de bois derrière sa voiture. (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Cette année, le passionné a ajouté une reproduction d'une roulotte des années 40 entièrement faite de bois derrière sa voiture.

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 2 / 12
  •  (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 3 / 12
  • Près de 150 voitures anciennes ont été rassemblées sur la Zone portuaire de Chicoutimi dans le cadre du Musée sur roues. (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Près de 150 voitures anciennes ont été rassemblées sur la Zone portuaire de Chicoutimi dans le cadre du Musée sur roues.

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 4 / 12
  • Gaston Blanchet, invité d'honneur du Musée sur roues, et Georges Gravel, président du Club Voitures Anciennes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, posent devant la Thunderbird 1956 de M. Blanchet. (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Gaston Blanchet, invité d'honneur du Musée sur roues, et Georges Gravel, président du Club Voitures Anciennes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, posent devant la Thunderbird 1956 de M. Blanchet.

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 5 / 12
  • Roméo Boivin de La Baie est venu présenter sa Jaguar originale 1961. (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Roméo Boivin de La Baie est venu présenter sa Jaguar originale 1961.

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 6 / 12
  •  (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 7 / 12
  •  (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 8 / 12
  •  (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 9 / 12
  •  (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 10 / 12
  •  (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 11 / 12
  •  (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

  • 12 / 12

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Les visiteurs de la Zone portuaire de Chicoutimi avaient l'impression d'effectuer un voyage dans le temps samedi. Plusieurs dizaines de voitures anciennes étaient réunies sur le site dans le cadre de la 17e édition du Musée sur roues.

L'événement organisé par le Club VASL (Voitures Anciennes du Saguenay-Lac-Saint-Jean), a permis aux visiteurs d'admirer des belles d'autrefois sous leur plus beau jour.

Georges Gravel, président de l'événement et du Club VASL se réjouissait samedi de voir autant de véhicules sur la Zone portuaire de Chicoutimi. « L'an passé, nous avons reçu 127 voitures. Cette année, nous allons probablement dépasser les 150 », estimait-il en fin d'avant-midi. « La température était certaine et l'événement se fait connaître d'année en année. De plus, le site est reconnu pour sa beauté. »

Sur le site, chaque véhicule a sa propre histoire. Une histoire que les propriétaires se font un plaisir de raconter.

Gabriel Ratté est venu de Portneuf à bord de sa Handy Man 1956. « Elle était noire quand je l'ai achetée. Une patine la recouvre maintenant. C'est la grosse mode aux États-Unis », raconte celui qui a terminé la restauration complète de son véhicule l'an dernier.

La voiture qu'il a acquise il y a 11 ans est l'une des rares toujours existantes.

« C'est le type de voiture à deux portes qui était conçu pour aller travailler la semaine et se rendre au chalet la fin de semaine. Les gens les usaient. C'est ce qui explique qu'elles sont si rares aujourd'hui.

Cette année, le passionné a ajouté une roulotte à l'arrière de sa voiture. Il s'agit d'une reproduction d'une roulotte des années 40, entièrement faite de bois. C'est à l'intérieur de celle-ci que Gabriel Ratté et sa conjointe dorment lors de leurs déplacements. La roulotte qui est remplie d'accessoires « vintage ». « Tout ce qu'on achète est antique et fabriqué au Canada. Tout a une histoire », affirme celui qui organise l'événement Rockabilly Burnout à Val-Bélair le 2 juillet.

Gaston Blanchet de Kénogami agit cette année à titre d'invité d'honneur. Celui qui est membre du club depuis 40 ans a apporté sa Thunderbird 1956 sur le site. Une voiture qui elle aussi, attirait le regard.

La Jaguar originale 1961 de Roméo Boivin de La Baie a elle aussi toutes les raisons de susciter l'attention. « Tout est original. La seule chose qui a été faite sur la voiture, c'est son entretien », explique son propriétaire.

Des propriétaires de voitures anciennes de partout en région de Québec et de Montréal étaient présents à l'événement.

La plupart d'entre eux sont membres de clubs comme le Club VASL, ce qui leur permet de partager leur passion plusieurs fois par mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer