Les touristes achètent peu à La Baie

Les affaires sont difficiles pour certains commerçants qui oeuvrent dans le... (Archives Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Archives Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Les affaires sont difficiles pour certains commerçants qui oeuvrent dans le secteur du quai de croisières, à La Baie.

La propriétaire du magasin de produits naturels Fairyza a plié bagage à la fin du mois de mai, faute d'achalandage, et le Magasin général du Quai, ouvert il y a un an, a dû revoir l'offre de son volet boutique pour tenter de séduire la clientèle touristique.

Isabelle Grenon espérait que sa décision d'élire domicile sur la rue Victoria porterait ses fruits. Au terme de deux années complètes d'activités, la propriétaire de Produits naturels Fairyza a toutefois dû se résigner. Il y a quelques jours, elle a inauguré son nouveau local, situé sur le boulevard Grande-Baie Sud, dans l'enceinte de l'ancien fleuriste Port-Alfred.

« J'ai calculé tout ce que j'ai vendu à des croisiéristes l'an dernier, et ça m'a rapporté 1000 $. C'est très peu », a fait valoir Isabelle Grenon. La femme d'affaires convient que son commerce, spécialisé dans la vente de produits écologiques corporels et d'entretien ménager, ne s'inscrit pas tout à fait dans le créneau du tourisme. Lorsqu'elle s'est installée dans son petit local situé à un jet de pierre du pavillon des croisières, Isabelle Grenon espérait toutefois obtenir de meilleurs résultats. 

« J'avais beaucoup d'attentes et elles ne se sont pas confirmées. Les croisiéristes n'achetaient pratiquement pas et quand il y avait des bateaux, tous les stationnements étaient occupés. Il y a des gens qui viennent marcher dans le secteur, mais souvent, ce sont des gens de la place et ils ne traînent pas toujours leur porte-feuille », a expliqué la détaillante, qui estime que le nombre insuffisant de cases nuit à la vitalité du commerce dans le secteur du parc Mars.

Le Magasin général du Quai a dû revoir... (Photo Le Progrès-dimanche, Michel tremblay) - image 3.0

Agrandir

Le Magasin général du Quai a dû revoir l'offre de son volet boutique parce que les croisiéristes n'achetaient pas.

Photo Le Progrès-dimanche, Michel tremblay

Magasin général

La gérante du Magasin général du Quai, Kathy Maloney, est arrivée à la conclusion que les touristes de la mer n'achetaient pas les produits artisanaux et les oeuvres d'art en montre dans la portion boutique du commerce, lequel comprend aussi un dépanneur. Les articles étaient trop volumineux et jugés trop chers par les visiteurs.

« Je suis ici depuis trois mois et j'ai eu mon premier gros bateau récemment. Les ventes ont été très bonnes, mais on a constaté qu'ils n'achetaient pas de grosses affaires. Les croisiéristes ne partiront pas avec une toile sous le bras pour remonter sur le bateau. On y va maintenant avec des choses plus petites et plus abordables », a indiqué la gérante.

La gestionnaire relève également la situation difficile du stationnement.

« On a eu une activité de marché aux puces dernièrement et on a relevé deux problèmes. Le manque de publicité et le fait que la rue aurait dû être barrée parce qu'il n'y avait pas de place pour se stationner », a mis en relief Kathy Maloney. Elle assure que le Magasin général du Quai se porte bien et que les clients sont au rendez-vous.

Plus de stationnements

Une vingtaine d'espaces de stationnement seront ajoutés dans le secteur du quai de croisières cet été. L'Office municipal d'habitation (OMH) de Saguenay procédera à la rénovation de certains de ses immeubles et profitera de l'occasion pour réaménager l'extérieur, à la suite d'une entente conclue entre la Société d'habitation du Québec (SHQ) et la Ville. 

Il y a un an, le conseiller du secteur, Luc Boivin, faisait état des tractations qui avaient cours entre les deux parties au sujet de la location, par la Ville, d'une parcelle de terrains appartenant à l'OMH. Il était nécessaire, pour Saguenay, de signer un bail emphytéotique avec la SHQ afin de pouvoir investir sur des terrains qui ne lui appartiennent pas. Le conseiller municipal Luc Boivin a précisé que l'OMH sera mandataire des travaux.

La maison Agésilas-Lepage abritait anciennement la boutique Première... (Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay) - image 5.0

Agrandir

La maison Agésilas-Lepage abritait anciennement la boutique Première Vidéo.

Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay

Maison Lepage

Acquise par Saguenay, la maison Agésilas-Lepage, où a vécu l'un des premiers hommes d'affaires de La Baie (le quai de croisières porte d'ailleurs son nom) sera restaurée et le projet aura un impact sur la quantité de stationnements disponibles. Un appel d'offres public a récemment été publié dans le but de dénicher un promoteur intéressé à occuper les lieux. La Ville projette de conserver une partie de la propriété à des fins de stationnement et vendre la portion résiduelle du terrain, incluant l'ancienne résidence et ses dépendances.

Toujours au sujet de la maison Lepage, Saguenay veut évaluer son potentiel de restauration et de réhabilitation à des fins résidentielles, commerciales ou mixtes (commerce et habitation). La firme Luc Fortin architecte a donc reçu le mandat de préparer des esquisses préliminaires et un estimé des coûts pour la réalisation du projet. 

« La maison sera sauvegardée, mais le réaménagement du local de l'ancien club vidéo va créer des espaces de stationnement. Il devrait y en avoir environ 65 au total », dit Luc Boivin. 

Le conseiller ajoute que le marquage de la chaussée sera refait dans le secteur du parc Mars, ce qui aura pour effet d'augmenter le nombre de places disponibles.

Le terminal des croisières... (Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay) - image 6.0

Agrandir

Le terminal des croisières

Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay

Le pavillon sert à des organismes publics

Outre les touristes de la mer, à qui sert le pavillon des croisières internationales de La Baie, construit au coût de 5,6 millions $ et offrant une vue magnifique sur la baie des Ha ! Ha ! ?

Nous avons posé la question au conseiller municipal responsable de ce secteur, Luc Boivin, lors d'un entretien réalisé il y a quelques jours. L'échevin a expliqué que l'immeuble est fréquenté par divers organismes, mais que Promotion Saguenay ne souhaite pas qu'il soit le théâtre d'événements privés afin de ne pas nuire aux commerçants du secteur. 

« Quand il n'est pas requis pour l'accueil des croisiéristes, on le prête à des organismes publics gratuitement, comme on l'a fait la semaine dernière pour le congrès des enseignants en soins infirmiers et comme on l'a fait récemment pour la remise des bourses de la Fondation de l'élite baieriveraine », a souligné Luc Boivin. L'organisation du Grand défi Pierre Lavoie bénéficiera également des espaces aménagés près du quai Agésilas-Lepage au cours de la fin de semaine. 

« Promotion Saguenay a été très prudente sur la façon d'utiliser le bâtiment. Les demandes viennent à la pièce et son gérées à la pièce », poursuit-il. Directrice des communications et du marketing chez Promotion Saguenay, Ruth Vandal abonde dans le même sens. 

Aux 5,6 millions $ investis pour la construction du terminal des croisières, il faut ajouter 6,6 millions $ pour l'aménagement du village portuaire. Le projet global a donc nécessité un investissement de 12,2 millions $. Il y a deux semaines, Promotion Saguenay a levé le voile sur une oeuvre d'art réalisée dans le cadre du programme du 1 pour cent du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ). L'oeuvre, qui se nomme La croisée des chemins, a coûté 103 659 $, en plus de frais administratifs de 20 732 $.

Évènements autres que les croisières entre mai 2015 et mai 2016

  • 9 mai 2015 : Semaine des familles, projection de court-métrages et animation par la bibliothèque municipale.
  • 6 juin 2015 : Oxygène ta matière grise, FADOQ.
  • 24 juin 2015 : Fête nationale (spectacle à l'Agora pavillon ouvert)
  • 8 au 12 juin 2015 : Activités, souper et départ du Grand défi Pierre Lavoie.
  • Fin juin à fin août 2015 : Exposition Fantastiques monstres marins du Musée du Fjord.
  • 4 juillet 2015 : Club endurance du Fjord, Triathlon du fjord.
  • 25 août 2015 : Club endurance du fjord, course à pied Endurance du Fjord.
  • 2 au 27 novembre 2015 : Zoom photo festival, exposition de photos de Bernard Brault.
  • 28 et 29 novembre 2015 : Prévente des emplacements pour la pêche blanche 2016 à La Baie.
  • 30 janvier 2016 : Les films de La Baie, entrevues pour le projet Pimp ma cabane.
  • 20 février 2016 : Randonnée aux flambeaux du Club quad du fjord, pause au pavillon.
  • Fin mai à fin août 2016 : Exposition de photos Dix ans de croisières internationales à Saguenay.
  • 29 mai 2016 : Défi des têtes rasées LEUCAN.
  • 6 juin 2016 : 5 à 7 de l'Association des enseignants en soins infirmiers des collèges du Québec.

Source : Promotion Saguenay 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer