Huskies à Girardville: rappel du maire

Dix chiens huskies, probablement des chiens de traîneau,... ((Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay ))

Agrandir

Dix chiens huskies, probablement des chiens de traîneau, se sont échappés de leur enclos et ont tué la chèvre d'un voisin.

(Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay )

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Girardville envoie la patate chaude au Refuge animal de Roberval quant à l'application de la réglementation régissant les animaux sur son territoire.

Refroidi par la médiatisation de l'histoire concernant les dix chiens huskies qui se sont évadés de leur enclos pour prendre le large, le maire Michel Perreault s'est montré avare de commentaires.

L'élu s'est contenté de s'en remettre à un communiqué publié sur la page Facebook de son village, lorsque joint par Le Quotidien, vendredi .

Questionné quant à l'aménagement du chenil de la rue Principale qui laisse à désirer, l'élu a affirmé l'avoir appris par l'entremise du journal. Il a assuré que l'inspecteur municipal était passé faire un tour et que les démarches légales étaient enclenchées auprès du propriétaire de la meute.

Sommairement, dans son communiqué, la municipalité de Girardville rappelle qu'il est de la responsabilité des propriétaires de veiller à ce que leurs animaux soient gardés de façon sécuritaire et adéquate.

On peut y lire que la garde d'animaux est réglementée et qu'une démarche précise existe.

«Dans la tourmente médiatique que nous vivons présentement entourant les chiens, nous avons tous des rôles et responsabilités à prendre dans le plus grand respect de tous, et soyez assurés que la municipalité de Girardville prend et assurera toujours les moyens pour garantir un milieu de vie paisible et sécuritaire selon le désir de ses citoyens.»

Les personnes ayant des interrogations sur un projet personnel de garde d'animaux ou sur un tel projet à proximité de votre propriété doivent communiquer avec la municipalité afin d'être bien orientées sur la possibilité du projet en fonction de sa localisation, du nombre d'animaux permis ou des distances à respecter.

«La municipalité a planifié ses règlements et son territoire en fonction des différents usages possibles dans le respect et le droit de tous ses citoyens. Tout signalement d'animaux domestiques errants ou plainte concernant ceux-ci doivent être communiqué au Refuge animal, qui, par entente avec la municipalité de Girardville, assure le service de fourrière».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer