Des services en demande

Le président du conseil d'administration, Philippe Leclerc, et... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le président du conseil d'administration, Philippe Leclerc, et la directrice générale du Service budgétaire de La Baie et du Bas-Saguenay, Véronique Lapointe, estiment que la demande pour leurs services est très présente dans la région

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les services offerts par la Meublerie et le Service budgétaire de La Baie et du Bas-Saguenay sont toujours très demandés, estiment le président du conseil d'administration, Philippe Leclerc, et la directrice générale, Véronique Lapointe.

« Seulement cette année, il y a 3000 personnes qui sont venues nous visiter à la Meublerie. Et c'est environ 4500 personnes qui ont utilisé les services budgétaires », explique M. Leclerc.

L'organisme tenait son Assemblée générale annuelle lundi soir. C'est à ce moment qu'ils ont présenté les chiffres de l'année 2015-2016.

« Ce qu'on remarque, ajoute le président, c'est que La Baie a vraiment été touchée par le ralentissement économique depuis les dernières années. »

En majorité, la clientèle demande l'aide de l'organisme en ce qui a trait aux impôts ou aux services de première nécessité, comme l'aide alimentaire ou les ententes budgétaires avec Hydro-Québec, par exemple.

Toutefois, même si les services de l'organisme s'adressent d'abord et avant tout aux personnes vulnérables, des gens de partout dans la région les contactent.

« À la Meublerie, on offre des meubles usagés à des prix très modiques. Des gens peuvent venir en acheter pour meubler un chalet, ou des étudiants pour un premier appartement. Il y a même des gens de Dolbeau qui sont venus nous voir! », mentionne Véronique Lapointe.

Créée en 2014, la Meublerie a fusionné officiellement avec le Service budgétaire il y a quelques semaines. « De cette façon, on s'assure de pouvoir continuer à vendre des meubles à 10, 15 ou 20 $ », explique M. Leclerc.

Cette année, M. Leclerc et Mme Lapointe espèrent pouvoir augmenter le nombre de personnes employées par la Meublerie pour se réinsérer dans le marché du travail. « On vise vraiment les gens qui ont de la misère à se trouver un emploi. Ça leur permettrait d'avoir une expérience de travail », conclut le président.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer