Courir «en coeur» pour Florent

Florent Pelchat a déjà été opéré trois fois... (Photo courtoisie)

Agrandir

Florent Pelchat a déjà été opéré trois fois depuis sa naissance.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Âgé d'à peine un an, Florent Pelchat a déjà subi quatre accidents vasculaires cérébraux (AVC) et a été opéré trois fois pour sa malformation cardiaque. Il devra subir une autre chirurgie cet été, une opération qui prend en moyenne six heures. C'est exactement ce temps que la Fondation En Coeur propose de courir le 10 septembre afin de recueillir des fonds pour soutenir les familles avec un enfant malade.

Florent Pelchat a l'air en pleine santé, mais... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Florent Pelchat a l'air en pleine santé, mais il souffre d'une malformation cardiaque.

Photo courtoisie

L'évènement « Courir 6 heures en coeur » se tient pour la première fois à Saguenay, mais en est à sa troisième édition dans la province. La fondation espère amasser 25 000 $ dans la région et accueillir 25 équipes, qui ont jusqu'au 7 août pour s'inscrire au coût de 55$. Elles s'engagent à collecter 700 $. Le coup d'envoi sera donné au parc Saint-Jacques à Arvida, où une boucle de trois kilomètres sera aménagée, puis l'activité familiale visitera quatre autres villes dans un objectif provincial de 300 000 $.

Les participants sont libres de courir ou de marcher. L'important, c'est qu'il y ait au moins un représentant de chaque équipe en mouvement durant le parcours, explique la coordonnatrice Janic Allard. Chacune est jumelée à un enfant malade qui sera présent. Même si Florent habite à Québec, il devrait venir voir deux équipes qui participeront en son nom, puisque ses grands-parents et sa tante résident dans la région.

Lorsque sa mère Mireille Bouchard, originaire de Kénogami, et son père Dave Pelchat ont appris que le coeur de leur bébé à naître était possiblement malade, le leur s'est automatiquement déchiré. À sa naissance, le diagnostic de coarctation de l'aorte a été confirmé, alors que la circulation du sang de Florent se faisait de moins en moins bien. Il a dû être opéré trois jours plus tard.

Florent a été opéré trois jours après sa... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Florent a été opéré trois jours après sa naissance.

Photo courtoisie

« À l'entrée de son coeur, l'aorte rétrécit. Nous avons été chanceux de le savoir pendant la grossesse, Florent a pu être pris en charge tout de suite. Dans la plupart des cas, les parents s'en rendent compte à la maison, quand l'enfant perd de la motricité dans les jambes », raconte Mme Bouchard.

La famille, qui compte aussi un grand frère de quatre ans nommé Lucien, a enchaîné les rendez-vous au Centre mère-enfant à Québec, la référence en cardiologie pour tous les jeunes patients de l'est de la province. Florent devra être opéré régulièrement, jusqu'à ce que sa croissance soit complétée. 

« Heureusement, ses capacités sont revenues à 100 % après ses ACV. On a eu chaud plusieurs fois, poursuit sa mère. Tout le monde nous dit qu'on est des champions, qu'on est solides, mais c'est parce qu'on n'a pas le choix. Voir son bébé de trois jours plein de fils pour l'opération, savoir qu'il risque de mourir ou d'être paralysé, c'est très éprouvant. »

Le petit homme a dû être hospitalisé deux mois. Toute de suite, la Fondation En Coeur a offert son aide aux parents, qui avaient déjà un stress de moins en résidant dans la même ville que l'hôpital spécialisé. « J'étais en détresse, mais je me suis dit que si moi j'en avais besoin, plein d'autres le devaient aussi », confie Mireille Bouchard, qui est maintenant impliquée dans l'organisme. 

Les malformations cardiaques touchent un enfant québécois sur 100 et sont beaucoup plus fréquentes que d'autres maladies, comme le cancer, même si elles paraissent moins. « Quand on voit Florent plein de vie comme il l'est, on ne penserait jamais qu'il est malade. »

Des demandes grandissantes dans la région

La Fondation En Coeur soutient 272 familles dans la région pour l'hébergement lors des traitements médicaux à Québec, en plus de fournir du matériel médical et plusieurs services afin d'améliorer leur qualité de vie. Les demandes pour un événement Courir 6  heures en coeur à Saguenay étaient grandissantes.

« On s'est dit qu'on allait joindre l'utile à l'agréable en créant une édition dans trois nouvelles villes. C'est très familial, il y a de l'animation, de la musique, des jeux gonflables, énumère la coordonnatrice Janic Allard. Ça convient autant aux mordus de la course qui veulent se donner un défi qu'aux grands-parents d'un enfant malade qui préfèrent marcher. »

Des prix seront remis pour le meilleur esprit d'équipe, la plus longue distance parcourue et la plus importante collecte de fonds lors de l'événement qui sera chronométré.

Pour que les équipes, d'une à six personnes, reçoivent un maillot au nom de l'enfant malade avec qui elles seront jumelées, elles doivent s'inscrire avant le 17 juillet. 

L'an dernier, la fondation a amassé 198 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer