Le redécoupage de la carte électorale dénoncé

La coordonnatrice du collectif Citoyens pour la démocratie,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La coordonnatrice du collectif Citoyens pour la démocratie, Isabel Brochu, et les conseillères Josée Néron et Julie Dufour.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le collectif Citoyens pour la démocratie et des élus de Saguenay demandent le rejet du projet de loi privé 212 visant à faire passer le nombre de conseillers municipaux de 19 à 15. Ce projet, portant sur le redécoupage de la carte électorale à Saguenay, est parrainé par le député de Dubuc, Serge Simard.

À la veille de la tenue de séances de travail de la Commission parlementaire de l'aménagement du territoire, Isabel Brochu, coordonnatrice du collectif, la chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, les conseillers indépendants Julie Dufour et François Tremblay, et la conseillère de l'ERD, Christine Boivin, ont pourfendu la manière dont le maire Jean Tremblay a dirigé le dossier, de façon isolée, avec le concours de la greffière Caroline Dion, selon eux.

« Le dossier a été mené avec beaucoup d'improvisation. Le maire présente ça comme une formalité technique. Ce n'est pas un dossier facile, d'où l'importance de bien informer et de consulter les citoyens sur les changements à la carte électorale », explique Mme Brochu. 

Sans consultation

Celle-ci ajoute qu'aucune consultation n'a eu lieu sur les changements et que seuls des arguments à caractères économiques et budgétaires ont été invoqués pour justifier les changements qui feraient passer le nombre de conseillers à six pour les arrondissements Chicoutimi et Jonquière et trois pour La Baie.

Mme Brochu considère que le travail de révision d'une carte électorale est devenu un exercice politique mené par l'administration Tremblay sans aucune légitimité puisque les citoyens les plus concernés n'ont jamais eu la chance de se prononcer, un argument repris par Mme Néron.

Cette dernière mentionne que l'ébauche du projet de loi prévoyant une réduction du nombre de conseillers a été présentée au mois d'août 2015 après que le maire ait tenu un caucus avec ses proches afin de conserver le redécoupage des arrondissements plutôt que pour l'ensemble du territoire. « Il a tout simplement pris le chiffre de 146 000 citoyens en divisant par 15. Tout le processus n'a fait l'objet d'aucune réflexion. C'est de l'improvisation pure et dure. »

Éviter l'influence politique

Mme Néron croit que le redécoupage de la carte devrait échapper à toutes contraintes ou influences politiques. C'est pourquoi, en plus de rejeter le projet de loi, elle demande que le conseil mandate une commission indépendante formée de citoyens et de gens du milieu afin d'entendre les arguments des contribuables sur les changements à venir. Mme Néron a déploré que l'avenir de Saguenay soit décidé loin des citoyens, à l'Assemblée nationale, en plein coeur de la semaine, une façon d'écarter les contribuables des lieux de décisions.

Déséquilibre

La conseillère Dufour a pour sa part indiqué que le redécoupage tel que proposé créera un déséquilibre encore plus grand que ce qui existe actuellement, alors que les conseillers de l'arrondissement de La Baie représenteront chacun environ 4000 électeurs comparativement à un conseiller pour 7000 électeurs à Chicoutimi et Jonquière.

Le conseiller Tremblay s'est exprimé pour déplorer le calcul politique dont a fait preuve l'administration Tremblay. 

« On nous impose un projet de loi sans consultation. On nous impose une carte pour permettre la continuité du gouvernement de Jean Tremblay à travers d'autres visages. »

Il a rappelé qu'à travers la Commission Charbonneau, des élus en place depuis 20 ans se sont votés des chèques en blanc sans être questionnés. 

« On aurait intérêt à être 19 élus à avoir un ordre du jour et à se parler de nos bons et mauvais goûts plutôt que de laisser un exécutif faire ce qu'il veut », a mentionné M. Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer