Alma exige le retrait de «Delisle»

Lucien Boily, conseiller municipal à Alma... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Lucien Boily, conseiller municipal à Alma

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Alma demande au ministère des Transports de corriger des erreurs sur plusieurs panneaux de signalisation. L'utilisation de « Delisle » est inexacte sur au moins cinq enseignes.

Les élus souhaitent remplacer cette désignation par l'expression « Saint-Coeur-de-Marie ».

Quelques années après la fusion entre Delisle et Alma, le ministère avait refait la signalisation. Mais des erreurs ont échappé aux fonctionnaires. Par exemple, on annonce « Delisle » dans plusieurs kilomètres, alors qu'il s'agit du secteur « Saint-Coeur-de-Marie ». Des citoyens ont fait plusieurs plaintes, au cours des dernières années. Et cette signalisation risque d'induire en erreur les visiteurs, croit le conseiller Lucien Boily.

« Ces erreurs sont là depuis au moins trois ans. On l'a répété à maintes reprises au ministère. Il y a pourtant une distinction claire en Delisle et Saint-Coeur-de-Marie », plaide le conseiller.

Toponymie

Le ministère s'est quant à lui fié à la Commission de la toponymie. Car les affiches « inexactes » se trouvent en effet dans l'ancienne ville de Delisle. Mais ce terme ne peut être utilisé à la place de Saint-Coeur-de-Marie, et ce, en raison de l'histoire de ces secteurs.

« Le territoire de l'ancienne municipalité de Delisle a englobé seulement pendant une petite période (25 ans) ces deux entités distinctes. Elles sont géographiquement et historiquement séparées au cours des 150 dernières années », indique M. Boily.

La Ville demande également au ministère de réduire la dimension de l'enseigne directionnelle posée en face du terrain du centre communautaire de Saint-Coeur-de-Marie. Cette affiche ne correspond pas au caractère patrimonial de l'endroit, estiment les élus. Ces derniers ont rappelé qu'Alma avait adopté un règlement pour remettre en valeur le cadre bâti et l'environnement du secteur.

« L'affiche du ministère nous apparaît surdimensionnée », justifie M. Boily.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer