Plus de 300 délégués accueillis par le Cégep de Chicoutimi

Les enseignantes Johannie Simard et Sylvie Maltais organisent... (Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Les enseignantes Johannie Simard et Sylvie Maltais organisent le colloque de l'Association des enseignants et enseignantes en soins infirmiers au collégial du Québec. L'événement aura lieu les 7 et 8 juin au Cégep de Chicoutimi.

Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Environ 300 professeurs de partout au Québec débarqueront dans la région, cette semaine, afin de participer au colloque annuel de l'Association des enseignants et enseignantes en soins infirmiers des collèges du Québec (AEESICQ).

Pour une première fois, le Cégep de Chicoutimi est l'hôte de l'événement et entend tout mettre en branle pour faire de la 30e édition un succès.

Les enseignantes Johannie Simard et Sylvie Maltais font partie du comité organisateur, mis en place il y a près de deux ans. Aucun effort n'a été ménagé pour offrir des conférences et des ateliers enrichissants aux délégués. Les hôtes ont aussi mis le paquet pour divertir les participants. Certains d'entre eux ont choisi d'arriver lundi, une journée avant l'ouverture du colloque, afin de participer à une activité de formation supplémentaire accréditée par l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ). En soirée, ils pourront prendre part à une soirée de réseautage et de partage d'information au pavillon des croisières, à La Baie.

Partage de connaissances

Le colloque de l'AEESICQ est l'occasion, pour les profs, de partager leurs connaissances et leurs stratégies pédagogiques.

«On discute d'idées nouvelles qui peuvent favoriser la réussite de nos étudiants. On échange sur les pratiques mises en place par certains cégeps, qui ont porté fruit», fait valoir Sylvie Maltais, une infirmière de profession qui enseigne en soins depuis maintenant 16 ans.

Le thème du colloque, «Dynamiser l'enseignement collégial au coeur d'une région», représente bien les défis auxquels les établissements du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont confrontés. Si la présence du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) et l'existence du programme de médecine dispensé à l'UQAC représentent des valeurs ajoutées pour les futurs infirmiers, il n'en demeure pas moins que certaines spécialités ne sont offertes qu'à l'extérieur du Royaume. D'où l'importance d'offrir une formation dynamique, collée sur les réalités de la profession. L'utilisation de technologies de pointe est aussi impérative quand vient le temps de forger les infirmiers et les infirmières de demain. Johannie Simard et Sylvie Maltais en savent quelque chose. Elles citent, en exemple, les laboratoires d'apprentissage où sont utilisés des mannequins haute fidélité et l'emploi de tablettes numériques.

Environ 450 personnes, incluant une armée de bénévoles, seront réunies entre les murs du collègue chicoutimien mardi et mercredi. La totalité du corps professoral en soins infirmiers a contribué à l'organisation de l'activité, laquelle mettra également en vitrine des produits régionaux. Le Cégep de Chicoutimi est reconnu, dans la région, pour sa couleur «santé». L'établissement dispense sept programmes liés à ce domaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer