650 survivants ouvrent la marche

L'oncologue à la retraite, Hervé Simard, président d'honneur... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

L'oncologue à la retraite, Hervé Simard, président d'honneur du Relais pour la vie d'Alma. La petite Maélie Maltais et son grand-papa, Serge Coté ainsi que Guy Simard porte-parole des survivants.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

La région s'illumine et rassemble les foules pour la cause du cancer. En simultané, à 19h vendredi soir, plus de 650 survivants ont donné le coup d'envoi des Relais pour la Vie d'Alma et de Saguenay. Comme chaque année, ce moment a été émouvant et bouleversant.

Ces personnes ouvraient ainsi le bal aux quelque 2 520 marcheurs qui devaient se relayer pour une nuit magique de 12 heures.

Heureusement, Dame nature a été clémente. Le soleil brillait lorsque les participants ont emboîté le pas, calmement et sereinement.

En fin de soirée, la cérémonie des lumières a aussi donné lieu au recueillement, à la paix et à la solidarité.

Sur les plaines vertes, derrière le Centre Mario-Tremblay d'Alma, 90 équipes étaient inscrites au relais alors qu'elles étaient 162 au pavillon sportif de l'Université du Québec à Chicoutimi. «Le cancer ne dort pas» était le leitmotiv des troupes.

Les organisateurs des activités ont remarqué une baisse de participation cette année. De fait, les sommes amassées seront inférieures à celles des dernières années. Tant au Lac qu'au Saguenay, les présidents des défis attribuent la situation à la conjoncture économique.

«Les gens se sont ouvert le coeur pour aller chercher des sous. Nous avons la chance d'avoir ici le plus gros club des ambassadeurs au Québec. Ce sont des gens qui donnent spontanément 1000$ chacun et nous en dénombrons 45 cette année», mentionne Serge Côté, président du Relais pour la vie d'Alma.

Autre moment poignant de la soirée, M. Côté tenait dans ses bras sa petite-fille Maélie, chez qui une leucémie a été découverte, le 25 juillet 2015. À leurs côtés, il ne faut passer sous le silence la présence de Guy Simard. Ce porte-parole des survivants est un véritable modèle pour chacun. L'oncologue à la retraite Hervé Simard agissait en tant que président d'honneur de la marche.

À Saguenay, la présidence d'honneur était confiée à l'équipe de direction de Nutrinor. Chaque personne s'était formée un groupe. Notons aussi la présence du porte-parole du relais, Frédéric Maltais, un bel exemple de courage et de persévérance. En 18 mois, il a été frappé par quatre cancers.

Les montants amassés seront connus au tout début de la matinée, samedi.

En 2015, 330 000$ ont été récoltés à Alma alors qu'à Saguenay, 445 000$ furent amassés. «Cette année, nous avons connu une petite baisse, mais nous serons bien satisfaits, peu importe les résultats», souligne Christian Fillion, président du comité organisateur.

Meggie Gauthier, agente de développement pour la Société canadienne du cancer dans la région, précise que ces sommes serviront à toutes les personnes de la région qui sont frappées par le cancer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer