Baisse du nombre de visites dans les urgences régionales

Dr Donald Aubin... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Dr Donald Aubin

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même si les performances aux urgences se sont légèrement améliorées en 2015-2016 au Québec, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ne compte pas rester les bras croisés. En entrevue à La Presse dans le cadre de la parution du palmarès annuel des urgences, le ministre a annoncé qu'il compte pousser les hôpitaux de la province à imiter la gestion des urgences de l'Hôpital général juif, qui présente la plus faible durée moyenne de séjour de Montréal (12 h 36 min).

Le nombre de visites dans les urgences de la région ne cesse de diminuer depuis 2011-2012. Il s'agit d'un indicateur de premier plan qui confirme que le système de première ligne dans le réseau de la santé de la région s'améliore, alors qu'il devrait logiquement être en progression en raison des effets du vieillissement de la population.

Le directeur des services professionnels (DSP) du Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CIUSSS), le docteur Donald Aubin, tire cette conclusion du dernier palmarès des urgences, qui confirme que les six salles de la région, malgré un léger recul des performances à La Baie et Alma, sont dans une situation enviable, comparativement à l'ensemble du Québec. Le DSP admet qu'il y a encore de l'attente, mais qu'aucune urgence ne se retrouve avec des cotes plus basses que B.

«Normalement, les statistiques sur l'attente dans les urgences sont un indicateur de l'état du système de première ligne. Dans la région, 85% des gens ont un médecin de famille. C'est la cible fixée pour 2020 par le ministère. Et le plus important, c'est le taux de fidélité avec la clinique médicale. Dans la région, 80% des personnes contactent leur clinique médicale avant de se présenter à l'urgence. C'est également devant les cibles du gouvernement», reprend le médecin qui considère que la situation pourrait continuer de s'améliorer.

Au Québec, les statistiques démontrent globalement que les visites à l'urgence augmentent d'année en année. Lorsque les statistiques sont isolées en fonction des régions, celles du Saguenay-Lac-Saint-Jean confirment une diminution des visites. «C'est un phénomène normal avec le vieillissement de la population. Dans la région, nous avons des baisses d'année en année. Nous sommes passés de 183 441 visites à 171 718 en quatre ans alors que nous avons aussi le phénomène du vieillissement.»

Le directeur des services professionnels est d'avis que la mise en place du CIUSSS aura des effets positifs sur l'amélioration de la performance des urgences ainsi que de la première ligne. Il croit que le fait de centraliser la gestion du service permettra de réaliser des gains d'efficacité.

«Autrefois, on devait s'adresser à six directions de services différentes quand on voulait parler des urgences. Aujourd'hui, un seul groupe gère les six urgences de la région. On assistera donc à la mise en place de protocoles similaires partout. C'est le docteur Bruno Hamel qui a été nommé médecin en chef pour les six urgences», explique Donald Aubin.

Généralement, reprend le DSP, il est possible de voir de 12 à 18 mois d'avance les actions qui vont permettre d'améliorer des situations dans le secteur de la santé. Dans le cas du CIUSSS et de la gestion des urgences, Donald Aubin juge que les planètes sont bien alignées et que la performance devrait continuer de s'améliorer pour les prochaines années.

Le DSP admet que les performances enregistrées depuis quelques années ont été réalisées alors que les établissements de la région opéraient de façon indépendante. Selon Donald Aubin, il faut aussi attribuer les résultat obtenus aux équipes en place dans chacun des six services.

Jonquière-Médic

Invité par Le Quotidien à réagir sur les difficultés connues par Jonquière-Médic, le docteur Donald Aubin a répondu que le CIUSSS ne comptait pas intervenir dans ce dossier, étant donné que Jonquière-Médic n'est pas considéré par l'organisation comme faisant partie du panier de services offerts par le CIUSSS à la population. (Avec La Presse)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer