La vitesse sera réduite sur le boulevard de l'Université

Le conseil municipal de Saguenay prendra la décision... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le conseil municipal de Saguenay prendra la décision de réduire la vitesse de 90 à 70 km/hre sur le boulevard de l'Université entre la rue des Roitelets et le boulevard Saint-Jean-Baptiste.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le président du comité de la sécurité publique de Saguenay, Carl Dufour, confirme que le conseil municipal prendra la décision de réduire la vitesse de 90 à 70 km/hre sur le boulevard de l'Université entre la rue des Roitelets et le boulevard Saint-Jean-Baptiste, mais ajoute qu'il ne s'agira pas de la seule mesure qui pourrait s'appliquer.

M. Dufour mentionne qu'un comité de circulation formé de représentants des services du génie et de l'urbanisme et de la sécurité publique s'est penché sur le sujet et en est arrivé à cette conclusion par mesure préventive et non pas parce qu'il y a eu deux accidents mortels l'hiver dernier. «On s'est dit que sur le boulevard de l'Université, on a placé des bandes cyclables partagées par les piétons et que par mesures préventives, on devait proposer une réduction de la vitesse. On ne baisse pas la vitesse en raison des accidents», explique M. Dufour.

Après analyse, le comité a fait le constat qu'au plan physique, le boulevard de l'Université ne présente pas de problème de revêtement comme par exemple la présence de roulières ou autres déformations, mais qu'au plan humain, il pouvait y avoir des mesures à prendre pour changer les comportements derrière le volant. C'est pourquoi la Ville étudie la possibilité que des panneaux lumineux indiquant la limite de vitesse puissent être installés à chaque extrémité de la section de route.

Le conseiller soulève également le fait que le secteur dont la topographie est en forme de cuve ne comprend pas de voie de refuge qui permettrait aux policiers de contrôler la vitesse de façon sécuritaire.

En ce qui a trait à la baisse de vitesse, M. Dufour mentionne que Saguenay a autorité pour procéder, mais que le ministère des Transports dispose d'un délai de 30 jours pour modifier la décision du conseil municipal

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer