Les plans bientôt rendus disponibles

Richard Hébert.... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Richard Hébert.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Dolbeau-Mistassini va recevoir d'ici quelques jours les plans et aménagements du nouveau pont qui sera construit sur la rivière Mistassini.

«Nous pourrons faire nos commentaires et suggestions sur les propositions, notamment sur le passage de la piste cyclable. Nous savons aussi que la démolition des maisons et des commerces devraient se faire d'ici la fin du mois d'août», a indiqué le maire Richard Hébert, lundi soir, lors de l'assemblée publique du conseil municipal.

Selon les élus, il n'y aurait pas de retard dans l'échéancier prévu par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports. Des fouilles archéologiques sont en cours. La construction du pont à trois voies de 50 M$ devrait commencer cet automne avec l'aménagement des fondations et s'échelonner sur deux ans.

L'ouvrage sera en acier et aura une longueur de 262 mètres, soit 130 mètres de plus que le pont actuel. La circulation se fera sur l'ancien pont le temps de la construction.

Caserne

Les travaux de construction de la nouvelle caserne de pompiers de 3,8 M$ ont débuté il y a quelques jours. La période de dégel a occasionné certains retards. «Les travaux devraient durer 35 semaines, ce qui nous mène à une livraison pour le temps des Fêtes. C'est maintenant bien enclenché», a mentionné le magistrat.

Rappelons que la ville a obtenu une subvention qui couvre 50% des coûts. La caserne sera aménagée sur le boulevard Vézina, ce qui va permettre une meilleure rapidité d'intervention.

Piscine

Il n'existe pas pour l'instant de programmes de subvention d'infrastructure qui permettrait de réaliser le projet de piscine intérieur évalué à plus de 12 M$. Les élus ne désespèrent pas, même s'il semble compliqué de trouver de l'argent. Si le projet cadrait dans un programme de Québec, une subvention du fédéral serait alors soustraite du montant que pourrait accorder le provincial. Dans ce contexte, la ville n'a pas les moyens financiers de payer 50% de la facture.

Le maire Richard Hébert ne semble pas très optimiste. «Il faut attendre. On verra ce que les nouveaux programmes réservent».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer