Deux femmes perdent la vie

Deux femmes ont trouvé la mort dans un... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Deux femmes ont trouvé la mort dans un violent capotage survenu en début de soirée à Laterrière, sur le boulevard Talbot.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux femmes de 47 ans sont mortes après avoir été éjectées de leur véhicule lors d'un violent capotage survenu sur le boulevard Talbot, à Laterrière, jeudi en début de soirée, dans le secteur de l'hôtel Mont-Valin.

La vitesse pourrait être en cause et, selon les informations obtenues par Le Quotidien, elles ne portaient pas leur ceinture de sécurité.

Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux à 18h26. Selon les informations obtenues, la conductrice a perdu le contrôle de son véhicule alors qu'elle se dirigeait en direction de Chicoutimi.

La petite Volkswagen Jetta argentée s'est retrouvée dans le terre-plein central avant de faire quelques tonneaux. Les premières constatations montrent que le véhicule aurait été projeté 50 mètres dans les airs lors des impacts, a indiqué le lieutenant de la Sécurité publique de Saguenay (SPS), Denis Harvey. Les deux occupantes ont été éjectées.

Le véhicule a terminé sa course quelques centaines de mètres plus loin, au centre de la voie en direction de Chicoutimi, près du 4261, boulevard Talbot.

Le propriétaire de la résidence, Normand Morency, le premier témoin arrivé sur les lieux, a été alerté par des crissements de pneus suivis de quatre grandes détonations, qui correspondaient probablement au nombre de tonneaux. Il s'est précité de son jardin vers les lieux de l'accident.

« Je suis allé vers le véhicule pour sortir les personnes, vu qu'il y avait de la boucane et que j'avais peur que l'auto prenne en feu. Mais il n'y avait personne », a-t-il expliqué.

Au même moment, une dame qui s'était arrêtée en bordure de la route a alors trouvé l'une des victimes dans le terre-plein central. Elle était inconsciente et ne respirait pas. « Elle n'avait pas de blessures importantes qui étaient visibles », a rapporté M. Morency.

Les premiers intervenants se sont alors concentrés sur l'autre femme, qui a été trouvée dans le fossé de droite. « Elle respirait. On l'a tournée pour être certains qu'elle pouvait continuer de respirer. »

Une infirmière et un ambulancier, qui n'était pas en service, ont pris le relais pour lui administrer les premiers soins. La victime était en arrêt cardiorespiratoire lors de l'arrivée des ambulanciers, a indiqué le superviseur en service de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec, Alex Huard. Les deux femmes ont été transportées à l'hôpital de Chicoutimi.

Les manoeuvres de réanimation se sont avérées vaines et le décès des deux victimes a été constaté à l'hôpital, précise le lieutenant Harvey.

Violents impacts

L'arrière, particulièrement, et l'avant de la petite voiture ont été passablement endommagés par les tonneaux à haute vélocité. L'habitacle était toutefois intact. Le pare-brise ainsi que les vitres côté conducteur et la vitre côté passager étaient intactes, tandis que la vitre arrière côté passager était fracassée. Le petit toit ouvrant de la voiture était ouvert lors de l'impact.

De nombreux débris du véhicule, ainsi que de la terre et des morceaux de tourbe, jonchaient la route sur les quelques centaines de mètres précédant l'endroit où la voiture s'est immobilisée.

Les policiers et pompiers de Saguenay sont intervenus rapidement sur les lieux. Le boulevard Talbot a été fermé jusqu'en fin de soirée à la circulation dans les deux directions entre le chemin Saint-Paul et le boulevard du Royaume.

Des reconstitutionnistes en scène d'accident de la SPS ainsi que le coroner Sylvain Truchon se sont rendus sur les lieux en début de soirée pour commencer leur enquête.

Causes

Les causes de l'accident demeuraient difficiles à préciser en fin de soirée. Le coroner Sylvain Truchon a indiqué que la scène laissait « entrevoir une grande vitesse », mais que le travail des enquêteurs était loin d'être complété. Le coroner ne demandera pas d'autopsie, mais des échantillons sanguins seront analysés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer