La Véloroute des Bleuets en piteux état

Une portion de la Véloroute est devenue difficilement... (Photo Le Quotidien, Stéphane Bégin)

Agrandir

Une portion de la Véloroute est devenue difficilement praticable et la situation pourrait se vivre durant toute la saison estivale.

Photo Le Quotidien, Stéphane Bégin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les cyclistes devront faire preuve de patience et surtout de prudence dans le secteur de la « grande ligne » de la Véloroute des Bleuets. Il est difficile de circuler sur 20 kilomètres et elle est quasi impraticable sur une distance de 1,8 kilomètre. La promenade devra se faire, à moins d'un changement rapide, sur de la pierre concassée, une situation qui n'est visiblement pas la meilleure.

« Expérience vélo », le slogan de la Vélouroute des Bleuets, pourrait bien ne pas être aussi intéressant et enrichissant que prévu, si la situation ne change pas.

Pour le moment, ce produit touristique d'appel, possédant une renommée dépassant les frontières régionales et provinciales, en prend pour son rhume.

Le problème, c'est qu'une portion de sa route est devenue difficilement praticable et la situation pourrait se vivre durant toute la saison estivale. L'endroit où se trouve le problème est la portion la plus achalandée de toute la Véloroute.

Le Quotidien s'est rendu, mardi après-midi, dans le secteur de la grande ligne, entre Saint-Gédéon et Alma, afin de constater la situation. Rapidement, on entrevoit les difficultés. Sur le Chemin du golf, une fois passé le Club de golf Lac-Saint-Jean, la situation est déjà moins intéressante.

À dix endroits, le cycliste traverse des sections de poussière de roche. Même s'il est possible de passer au travers, il faut tenir le guidon à deux mains pour s'assurer de ne pas perdre le contrôle.

Une fois passé ce secteur, où l'on doit partager la route avec les propriétaires de chalets, on arrive à la « grande ligne ». Le vrai problème se pointe le nez. Une pancarte indique qu'il y aura une portion de gravier. On ne connaît ni la distance ni les conditions exactes.

Je n'ai parcouru qu'une dizaine de kilomètres. La traversée est hasardeuse, le gravier est instable et il est facile de louvoyer sur la route. Seul, on s'en sort. En groupe, ça devient plus compliqué et encore plus s'il faut croiser d'autres cyclistes. La sécurité n'y est plus.

« Je conviens que la situation n'est pas idéale. Nous tentons de trouver une solution pour la période estivale. Nous espérons pouvoir compacter le secteur et y mettre de la poussière de pierre afin d'assurer une certaine sécurité aux cyclistes », explique David Lecointre, directeur général de la Véloroute des Bleuets.

« Nous voudrions mettre de l'asphalte, mais ce n'est pas possible pour le moment. Il faut effectuer des travaux plus importants d'infrastructure. Nous avons réalisé que l'eau ne se draine pas dans cette portion de la route. Il faut donc creuser. Et ça prend des permissions avec des propriétaires terrestres pour réaliser les travaux », ajoute M. Lecointre.

La responsabilité des travaux n'est pas du ressort de la Corporation de la Véloroute des Bleuets. Les responsables font des recommandations, mais ce sont les villes et les trois MRC du Lac-Saint-Jean qui prennent les décisions.

Il n'a pas été possible de savoir si Alma entend procéder rapidement aux travaux dans le secteur.

Le budget d'asphaltage est de 120 000 $ pour cette portion de la Véloroute.

« Concernant le Chemin du golf, le passage de camions lourds, pour des travaux de développement immobilier, a créé certains dommages, mais nous avons rendu la situation sécuritaire avec la poussière de roche. Ce n'est pas confortable, mais c'est sécuritaire », conclut M. Lecointre.

Les cyclistes devront faire preuve de... (Photo Le Quotidien, Stéphane Bégin) - image 2.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Stéphane Bégin

Les travaux réalisés avant le 20 juin

Le directeur général de la Corporation de la Véloroute des Bleuets, David Lecointre, aimerait bien que les 256 kilomètres de la piste cyclable, qui ceinture le lac Saint-Jean, soient impeccables de saison en saison et durant toute la période estivale. Malheureusement, il ne peut y parvenir.

« Nous aimerions que la Véloroute des Bleuets soit à 100 pour cent du début à la fin de la saison. Mais c'est impossible. Habituellement, nous effectuons les travaux de réfection au début et à la fin de la saison afin de permettre aux cyclistes de rouler le plus possible durant la grosse période estivale », précise le directeur général.

Au cours des jours et des semaines à venir, des travaux d'asphaltage seront exécutés dans les secteurs de Mashteuiasth, de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix et entre Sainte-Jeanne-d'Arc et Mistassini.

« Mais il faut attendre que les compagnies d'asphalte soient prêtes à nous fournir le bitume. Ça s'en vient et les travaux devraient être exécutés d'ici le 20 juin », dit-il.

David Lecointre espère que cette situation n'entachera pas la réputation de cet important lien touristique autour du lac Saint-Jean. Il ajoute que l'organisation a injecté plus de 15 millions de dollars entre 2009 et 2013 pour la réfection et la bonification du circuit.

Analyse

La situation du Chemin du golf et de la grande ligne pourrait se régler en partie en empruntant une voie de contournement. Mais deux problèmes se posent. Au lieu de rouler sur 1,8 kilomètre, les cyclistes devraient faire 4,5 km.

Deuxième problème, cette voie de contournement pourrait se faire, mais sur une route beaucoup plus achalandée. Ce ne sont pas tous les cyclistes qui y seraient à l'aise.

Toute cette situation n'est pas sans semer une certaine inquiétude pour Roger Fillion, responsable de la Randonnée Hydro-Québec, qui aura lieu du 24 au 26 juin. « Je ne peux pas envoyer mes participants dans cette pierre concassée, ni même dans de la poussière de roche. Nos cyclistes ne sont pas tous aguerris. Il y a beaucoup de monsieur et madame Tout-le-Monde. Si ça ne change pas, je vais devoir trouver une alternative », a confié M. Fillion.

L'âge des participants de la Randonnée Hydro-Québec varie de 12 à 80 ans et plusieurs la réalisent en famille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer