Hôpital de Roberval: Reconstruction en moins de six mois impossible

Les pompiers ont été dépêchés à l'hôpital de... (Archives Le Quotidien, Louis Potvin))

Agrandir

Les pompiers ont été dépêchés à l'hôpital de Roberval, où un feu a pris naissance au bloc opératoire. Des travaux y sont actuellement en cours.

Archives Le Quotidien, Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Le bloc opératoire de l'hôpital de Roberval pourrait ne pas rouvrir avant un an. Près de trois semaines après l'incendie qui a ravagé ce département de l'établissement de santé, le ministre Gaétan Barrette admet qu'une reconstruction en moins de six mois relèverait du miracle. Mais ce dernier promet que le réseau mettra tout en oeuvre pour réduire au minimum les impacts de cette interruption de service qui force les patients à se faire opérer ailleurs dans la région.

« Il faut que ça se fasse le plus vite possible. Un hôpital du calibre de celui de Roberval ne peut pas fonctionner sans bloc opératoire éternellement. On avait des rénovations en cours dans le bloc opératoire depuis l'automne. Au lieu d'avancer, on a reculé. On recommence donc à zéro. Et ça va suivre son cours sans obstacle administratif ou budgétaire », a assuré le ministre Barrette.

Ce dernier n'a pas voulu confirmer d'échéancier précis quant à la reconstruction. Le ministre a cependant rappelé la complexité de réaliser des travaux dans un hôpital.

« Dès qu'on travaille dans les murs, c'est plus compliqué. Il y a une question de prévention des infections, la poussière. Et l'endroit le plus compliqué à construire, c'est une salle d'opération, en raison notamment de la ventilation. On ne va pas travailler tout croche pour rouvrir le bloc le plus vite possible. Il y a une question de sécurité. Et par définition, ça prend du temps. Ce n'est pas une affaire qui peut prendre trois mois, c'est impossible. Six mois, ça serait surprenant, même un miracle », a commenté le ministre de la Santé, confiant toutefois que le centre hospitalier retrouve sa salle d'opération dans moins d'un an.

Répartition des chirurgies

Les chirurgies d'urgence, comme les services obstétriques, se déroulent à Alma ou Dolbeau-Mistassini. La direction du CIUSSS n'a cependant pas terminé de répartir toutes les chirurgies qui étaient prévues à Roberval.

« Il y a des groupes de travail à pied d'oeuvre pour répartir ces chirurgies entre Dolbeau et Alma. Tout ça, c'est en train d'être réorganisé. Pour le tableau complet, on est vraiment dans un travail de reconstruction, ça peut prendre un certain temps. C'est pour ça que les mesures à moyen terme doivent être des mesures bien installées », a répondu Martine Couture, présidente-directrice générale du CIUSSS.

L'éditorial du ministre

Gaétan Barrette a profité de son passage à Alma, mardi, pour vanter la loi 10 qui a mené à la fusion de tous les établissements de santé de la région. À son avis, la crise liée à l'incendie de l'hôpital de Roberval a été mieux gérée grâce à ce regroupement.

« La loi 10 a fait en sorte qu'on n'a plus besoin de se casser la tête. Il y a eu un incendie à Roberval et Mme Couture n'a eu aucun problème. Comme c'est maintenant une seule organisation, c'est le réseau qui a pris en charge celui dans le réseau qui a un problème », a souligné le ministre.

Une sortie appuyée par Martine Couture, qui estime aussi que la fusion a grandement facilité les communications entre les différents établissements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer