Deux blessés graves à Saint-Jean-Eudes

Une collision frontale à haute vélocité a fait... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Une collision frontale à haute vélocité a fait deux blessés graves, hier après-midi, sur le boulevard Saguenay.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Deux hommes dans la soixantaine ont été blessés grièvement dans une violente collision frontale survenue à 16h40, vendredi, sur le boulevard Saguenay.

Pour une raison inconnue, le conducteur de cette... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Pour une raison inconnue, le conducteur de cette voiture qui circulait en direction est a emprunté la voie inverse avant que l'impact se produise.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Pour une raison inconnue, le conducteur de cette... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.1

Agrandir

Pour une raison inconnue, le conducteur de cette voiture qui circulait en direction est a emprunté la voie inverse avant que l'impact se produise.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

L'impact s'est produit à la hauteur de la rue Drake. «Les victimes ont eu beaucoup de chance étant donné la force de l'impact. On ne craint pas pour leur vie», affirme d'entrée de jeu Carl Villeneuve, lieutenant de la Sécurité publique de Saguenay.

Pour une raison inconnue, le conducteur qui circulait en direction est a emprunté la voie inverse pour percuter de plein fouet un véhicule qui roulait en direction de Jonquière.

Les deux hommes ont été extirpés de leur automobile et ont été transférés à l'Hôpital de Chicoutimi pour y être traités.

«C'est un impact à haute vélocité. On est chanceux puisqu'il n'y avait pas de passagers, car ça aurait été plus problématique», ajoute Daniel Gagnon, superviseur des ambulanciers.

«J'ai vu l'autre auto arriver en face et j'ai réussi à aller dans le fossé. J'ai reçu des débris. Ça allait vite. Je ne sais pas si le conducteur a eu un malaise, mais il n'a pas du tout ralenti. On ne voit pas de traces de freinage», témoigne Michel Longtin. Ce dernier suivait la fourgonnette qui circulait en direction d'Arvida. Son premier réflexe a été d'aller voir les conducteurs impliqués.

«J'ai fait mon travail. Celui qui arrivait de Jonquière était un peu plus en difficulté. Son pouls était quand même faible. Les deux étaient conscients, mais lui est plus revenu quand on a commencé à lui parler. Je l'ai tâté et il ne semblait pas avoir de fracture. Je lui ai tenu la tête et je suis resté environ cinq minutes. Ç'a donné un bon coup», commente Denis Provencher, infirmier auxiliaire. Il est arrivé sur place dans les minutes qui ont suivi l'accident.

La circulation s'est faite en alternance pendant un moment. Les pompiers du Service de sécurité incendie de Saguenay se sont rendus sur les lieux. (Avec Dominique Gobeil)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer