Plus de 1000 Harley à Saguenay

Le président du comité d'organisation, Luc Tremblay, le... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Le président du comité d'organisation, Luc Tremblay, le conseiller municipal, Luc Boivin, le président des HOG du Lac-Saint-Jean, Bernard Gobeil, son homologue du Saguenay, Sylvain Larouche, et Gervais Leclerc (RPM Harley Davidson), mettent tout en oeuvre pour faire un succès du 20e rassemblement HOG du Québec.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Normand Boivin
Le Quotidien

Ça va pétarader dans les rues de Chicoutimi et Jonquière le 23 juillet. 1000 Harley Davidson de partout au Québec, de l'Ontario, de la France et des États-Unis vont défiler dans les rues de la ville à partir de 11 h pour souligner le grand rassemblement provincial HOG qui se tiendra du 21 au 23 juillet.

Ça va pétarader dans les rues de Chicoutimi... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 1.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Ce sera une vitrine importante pour la région et les retombées économiques seront au rendez-vous, car comme le soulignent les organisateurs, les motocyclistes voyagent «léger». Ils couchent dans les hôtels (550 chambres ont été réservées pour trois nuits) et mangent dans les restaurants.

Ce sera la deuxième fois que les propriétaires de Harley (Harley Owners Group) se donnent rendez-vous au Saguenay. La première fois, se souvient le propriétaire de RPM Harley Davidson, Gervais Leclerc, c'était en 94 ou 95 à l'hôtel Jean-Dequen de Jonquière. Environ 400 amateurs s'y étaient rassemblés, mais la plupart provenaient de la région.

Cette fois, ce sera différent, car il y aura beaucoup de gens de l'extérieur. «Nous avons changé les règles, dit Gervais. Les gens doivent maintenant se préinscrire et payer d'avance. Même s'il ne fait pas beau, ils seront là», promet-il.

D'ailleurs, sur les 1000 motocyclistes attendus, 960 sont déjà inscrits. «Si ça reste comme ça, ce sera parfait. J'aime mieux en avoir 960 que 1100, car ça va faire trop de monde pour l'organisation» ajoute l'homme d'affaires qui oeuvre dans la vente des «1» depuis plus de 25 ans. L'an dernier, à Rimouski, ils étaient 800.

Événement familial

Le groupe des HOG a des chapitres partout dans le monde. Que ce soit au Japon, en Amérique du Sud ou en Russie. Il a été créé comme outil de marketing par le fabricant de motos en 1983; conjoints et enfants sont les bienvenus aux activités. Il y a des rassemblements partout où il y a des HOG. Au Québec, ce sera le 20e. Le choix du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour ce rassemblement est l'occasion, pour les fans de Harley, de souligner l'implication de Gervais Leclerc et l'investissement de 5 M$ réalisé dans son nouvel établissement de la rue Panet à Jonquière qui en fait l'un des plus beaux parmi les 75 concessionnaires du Canada.

Le président du comité d'organisation du rassemblement, Luc Tremblay, dit qu'on a tout fait pour maximiser les retombées régionales en faisant affaire avec des fournisseurs locaux et des artistes régionaux. Ainsi, aux Chocolats Lulu, Le Cageot et Les Trois chefs, qui s'occupera des soupers du vendredi et du samedi, on ajoute Mordicus pour le spectacle sous le chapiteau et la scène de Tout en party. Toutes les activités, y compris une compétition d'habileté du samedi, se tiendront sur l'immense terrain du concessionnaire. Si jamais l'organisation réalise un surplus, il sera remis à une oeuvre de charité.

Randonnées régionales

Il existe deux chapitres HOG dans la région. Les groupes de participants qui vont arriver tôt le jeudi auront le choix entre une randonnée touristique au Lac ou au Saguenay. Le lendemain, ils pourront choisir d'échanger les destinations. Le défilé du samedi risque d'être un point fort puisqu'ils seront tous ensemble pour le défilé à Jonquière et Chicoutimi. «Voir 1000 Harley sur la rue Racine, ce sera un spectacle dont on va se souvenir longtemps», a commenté le conseiller municipal Luc Boivin, représentant Promotion Saguenay.

L'organisme supporte l'activité en raison des retombées économiques qu'il représente. Un support policier et les services de la STS en font partie.

«La STS nous fournira des navettes pour les soupers, car il y aura consommation d'alcool. Les autobus vont prendre les participants à leur hôtel et les amener sur le site, puis les ramener après la soirée. Il y aura aussi des opérateurs d'alcootests pour s'assurer que ceux qui pendront le guidon ne sont pas en état d'ébriété», conclut Luc Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer