• Le Quotidien > 
  • Actualités 
  • > Projet d'Agrandissement à Mashteuiatsh: Roberval déçoit le conseil de bande 

Projet d'Agrandissement à Mashteuiatsh: Roberval déçoit le conseil de bande

La vice-chef aux relations extérieures de Mashteuiatsh, Marjolaine... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La vice-chef aux relations extérieures de Mashteuiatsh, Marjolaine Étienne.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le conseil de bande de Mashteuiatsh est déçu de la position de Roberval concernant son projet d'agrandissement de son territoire, mais va continuer les démarches auprès du gouvernement fédéral pour qu'il se concrétise.

«C'est certain que c'est décevant. C'est un beau projet qui permet d'assurer notre développement et qui bénéficierait aussi à Roberval et Saint-Prime. Nous respectons la décision de Roberval et nous allons poursuivre le processus qui va mener à l'agrandissement de la réserve», a commenté la vice-chef Marjolaine Étienne.

Cette dernière indique qu'un appui aurait ajouté du poids à la demande formulée par la communauté. Cependant, cette décision ne devrait pas empêcher sa concrétisation. Mashteuiatsh attend la position de Saint-Prime sur le même sujet.

La Ville de Roberval n'a pas voulu se mouiller en ne donnant pas son appui, en laissant le soin au gouvernement de décider. Par contre, elle demande des compensations financières du gouvernement du Québec pour la réalisation de projets jugés prioritaires ou pour d'autres qui pourraient bénéficier à Roberval et Mashteuiatsh.

«Tout processus d'ajout de terres de réserve au Canada est encadré par une politique fédérale dans laquelle sont prévues plusieurs étapes devant mener à l'acceptation finale par le ministre des Affaires autochtones et du Nord Canada. Pekuakamiulnuatsh Takuhikan s'assure de respecter ce processus et cet encadrement légal et ne souhaite pas interférer dans les autres questions soulevées par la Ville de Roberval auprès du gouvernement du Québec», a-t-elle répondu en lien aux demandes de la ville voisine.

Ce projet d'agrandissement de 1,2 km2 de la réserve découle de revendications réalisées en 2000 entre le gouvernement fédéral et Mashteuiatsh. Ces lots de terrains ont été achetés en toute transparence auprès des précédents propriétaires.

«Avec l'économie qui est morose, ces temps-ci, j'estime que notre projet d'agrandissement de notre parc industriel et d'avoir un accès direct à la route régionale permettrait de concrétiser des projets de développement économique important. Nous ne lâcherons pas et nous allons poursuivre les négociations avec nos voisins», a renchéri Marjolaine Étienne.

Les démarches pourraient prendre jusqu'à deux ans avant de se concrétiser.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer