Une garderie très attendue

La garderie Les étoiles du parc offrira 80... (Photo courtoisie)

Agrandir

La garderie Les étoiles du parc offrira 80 places, qui seront octroyées en priorité aux employés du parc industriel du Haut-Saguenay.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après une dizaine d'années d'attente, les employés du parc industriel du Haut-Saguenay, à Chicoutimi, pourront bientôt bénéficier d'une garderie de 80 places. La garderie Les étoiles du parc, un projet de trois jeunes femmes, ouvrira en juillet.

Les premières pelletées de terre de la garderie privée en installation (non subventionnée) ont débuté cette semaine sur la rue Cossette, qui accueillera l'édifice de 5800 pieds carrés. Les étoiles du parc réserve ses places en priorité aux employés du parc industriel, qui compte 3500 travailleurs et 160 entreprises.

La garderie disposera de 15 places en pouponnière, pour les moins de 18 mois, et de 65 places pour les 18 mois à cinq ans. Le projet prévoit un grand aménagement extérieur et une salle multisensorielle à l'intérieur, notamment.

Les astres se sont alignés dans la dernière année pour les trois jeunes mamans à la tête du projet, Virginie Cleary, comptable professionnelle agréée, Marie-Ève Tremblay, éducatrice spécialisée et éducatrice à l'enfance, ainsi que Marie-Ève Lavoie, enseignante en préscolaire et primaire.

Grâce à leur détermination, à leur persévérance et au soutien de l'Association des entreprises du parc industriel du Haut-Saguenay, leur idée d'affaires a pu se concrétiser rapidement.

«Notre garderie sera un hybride entre un CPE et une garderie en milieu familial, avec des plages d'ouverture de 7h à 18h, ouverte toute l'année, sauf lors des jours fériés», explique Virginie Cleary, rencontrée par Le Quotidien.

«Dans notre programme éducatif, nous voulons laisser la place et le temps nécessaire à chaque enfant d'être un enfant», ajoute la jeune mère.

La directrice de l'Association des entreprises du parc industriel du Haut-Saguenay, Marie-Pier Gagnon, se réjouit de voir que le parc industriel aura enfin sa garderie, après 10 ans de démarches pour qu'un tel projet prenne forme.

«C'est un besoin, et ça fait longtemps que les gens attendaient la garderie. Nous sommes vraiment contents que le projet se réalise», souligne-t-elle.

Emplois et coûts

Une quinzaine d'éducatrices, en incluant les trois partenaires, oeuvreront à la garderie. L'entreprise est d'ailleurs en période d'embauche.

Le coût est de 45$/jour pour un poupon, et de 40$/jour pour les 18 mois et plus. Les parents, selon leur revenu, ont toutefois accès au Crédit d'impôt pour frais de garde d'enfants, versé mensuellement. Le coût revient donc à 16,04$ par jour (sur 40$) pour une famille ayant un revenu familial de 140 000$, par exemple.

Par ailleurs, les entrepreneures ont aussi lancé un camp de jour, qui débutera bientôt. Le camp Les Perséides accueillera une trentaine d'enfants de 5 à 11 ans cet été au parc Victor-Guimond de Chicoutimi.

Des places sont encore disponibles à la garderie et pour le camp de jour. Les personnes souhaitant obtenir davantage de renseignements peuvent se rendre au www.lesetoilesduparc.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer