Citoyens pour un Vaudreuil durable sollicite les dons

Une cinquantaine de personnes ont assisté à l'assemblée... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Une cinquantaine de personnes ont assisté à l'assemblée du comité Citoyens pour un Vaudreuil Durable, lundi soir.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les membres du conseil d'administration du comité Citoyens pour un Vaudreuil durable (CVD) ont lancé un cri du coeur, lundi, lors de la deuxième assemblée en six mois, invitant les citoyens à soutenir de façon financière et humaine le regroupement.

Le CA s'est fixé comme objectif d'obtenir 10 000$ afin de couvrir les frais d'avocat et autres dépenses liés au partage d'information au sein de la population. Actuellement, il reste 237,79$ dans le compte du comité.

«Il y a de l'épuisement au sein de notre groupe et on va avoir besoin de plus de ressources pour nous aider, a lancé le trésorier et vice-président du CVD, Christian Lemieux, à la cinquantaine de personnes réunies au parc Rosaire-Gauthier. On a besoin de bras, mais on a besoin d'argent également pour préparer certaines choses. On a besoin de votre aide et elle est essentielle. C'est le cri du coeur que je vous lance.»

La présidente du comité Citoyens pour un Vaudreuil durable, Lana Pedneault, a toutefois été claire. «Le comité est là pour rester, et pour longtemps», a-t-elle assuré.

«On a beaucoup de membres qui sont actifs, mais on le voit, c'est un mégachantier pour les 25 prochaines années, donc on a besoin de davantage de soutien, de bénévoles et d'argent. On est conscients qu'on doit prendre les moyens pour sensibiliser encore plus de population.»

Plusieurs citoyens ont pris la parole à la fin de l'assemblée pour poser des questions ou partager leurs inquiétudes.

Le comité Citoyens pour un Vaudreuil durable a été formé il y a six mois. Il regroupe des citoyens qui sont contre le projet d'expansion du site d'entreposage de résidus de bauxite de l'Usine Vaudreuil de Rio Tinto Aluminium. Le plan de la multinationale est d'implanter un nouveau site dans une zone verte, près de l'actuel site. La Ville de Saguenay a déjà modifié son règlement de zonage pour permettre à RTA d'aller de l'avant.

Recours

En ce sens, le CVD déposera un recours à la Comission municipale du Québec (CMQ), lui demandant son avis sur la conformité des règlements d'urbanisme adoptés par la ville. Si le CMQ remarque une absence de conformité, elle peut suggérer à Saguenay des solutions de rechange ou des modifications au règlement. Me Marc Bichai, de la firme Bélanger Avocats Inc., s'est vu confier le mandat de représenter le CVD.

À la fin du mois de mars, le CVD a aussi demandé au ministre du Développement durable, David Heurtel, que le projet fasse l'objet d'un processus d'examen environnemental par le Bureau des audiences publiques sur l'environnement (BAPE). «Nous avons relancé notre demande le 27 avril et nous n'avons pas eu de nouvelles depuis», a plaidé Lana Pedneault.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer