«Sa décision, c'est notre décision»

Alexandre Cloutier a fait son entrée à la... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Alexandre Cloutier a fait son entrée à la Boîte à Bleuets avec sa conjointe et ses deux enfants.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

«Notre famille est prête à partager Alexandre avec le reste du Québec.»

Marie-Claude Perron a montré l'image d'une famille forte, soudée, à l'épreuve des vicissitudes de la politique, vendredi au lancement officiellement de la campagne de son conjoint pour la course à la chefferie du Parti québécois. La mère de deux enfants a rassuré les militants qui viennent de perdre leur chef Pierre Karl Péladeau, qui a démissionné pour des raisons familiales.

«J'ai choisi de partager ma vie avec Alexandre en toute connaissance de cause, en sachant sa volonté de servir et de s'engager. Sa décision, c'est notre décision, prise de manière éclairée, un an après une course folle. Ses grandes ambitions pour le Québec, je les partage. Sa détermination à réussir la souveraineté du Québec, je la partage», a exprimé Marie-Claude Perron, qui a été la première à prendre la parole à la conférence de presse de son conjoint.

Alexandre a lui aussi insisté sur la solidité de sa famille, dans son discours d'ouverture.

«Je ne pourrais le faire sans compter sur le support plein et entier de ma conjointe et complice, Marie-Claude, avec qui je fais équipe depuis ma première élection comme député de Lac-Saint-Jean, il y aura bientôt 10 ans. Nous avons pris cette décision en famille. Elle a été sagement réfléchie. Marie-Claude et moi connaissons les obligations et les exigences liées à de telles fonctions. Et nous sommes prêts à les assumer, en famille, en équipe», a assuré le député de Lac-Saint-Jean, devant une salle bondée de militants.

Celui qui a récolté près de 30% des appuis à la dernière course à la chefferie entend aussi exercer un «nouveau style» de leadership.

«Un leadership positif, constructif, qui répond aux attentes de la population. Je serai un chef de l'opposition officielle qui talonnera avec force le gouvernement libéral. Mais aussi un chef qui apportera des solutions concrètes pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Au-delà de critiquer, il faut savoir proposer. Parce que battre le Parti libéral, ce n'est pas un projet de société», a lancé le candidat.

Questionné sur la candidature de Véronique Hivon, Cloutier n'a pas voulu critiquer celle qui l'avait appuyé l'an dernier.

«Avec Véronique, j'ai formé une équipe, j'en forme encore une à l'Assemblée nationale et je vais continuer à en former une après cette course», a-t-il répondu.

En ce qui concerne la souveraineté, Alexandre Cloutier n'a pas détaillé la démarche qu'il entend prioriser s'il est élu premier ministre en 2018. Le député a cependant répété qu'il allait préciser sa pensée au cours de la course qui se poursuivra tout l'été.

«Il y aura des débats importants au sein de notre organisation. Moi-même, je vais apporter ma propre démarche en temps et lieu. Mais une chose est claire, sur le processus qui va nous mener à l'indépendance, il faudra jouer la visière levée avec les Québécois. On doit expliquer ce que ça va changer dans leur vie au quotidien. La consultation populaire doit venir après avoir complété le travail de préparation. Et à ce stade-ci, je dois vous dire qu'il y a encore du travail à faire», a commenté M. Cloutier, laissant entendre que son parti devra accélérer les démarches s'il veut mettre la souveraineté à l'ordre du jour aux prochaines élections.

Au moment d'annoncer qu'il se lançait dans la... (LE QUOTIDIEN, GIMMY DESBIENS) - image 2.0

Agrandir

Au moment d'annoncer qu'il se lançait dans la course à la chefferie du Parti québécois, Alexandre Cloutier était accompagné sur la scène de sa conjointe, Marie-Claude Perron, qui a mentionné que sa famille était prête «à partager Alexandre avec le reste du Québec».

LE QUOTIDIEN, GIMMY DESBIENS

Huit députés se rangent derrière l'Almatois

La campagne à peine amorcée, Alexandre Cloutier a récolté l'appui officiel de huit députés. François Gendron, Agnès Maltais, Martin Ouellet, Sylvain Rochon, Harold LeBel, Sylvain Roy, Dave Turcotte et Guy Leclair étaient à Alma, vendredi, pour manifester en personne leur solidarité.

Mais c'est la présence de l'ancien député de Chicoutimi, Stéphane Bédard, qui a été la plus remarquée. Celui qui avait assuré l'intérim à la tête du PQ après le départ de Pauline Marois a d'ailleurs été dithyrambique à l'endroit de son ancien collègue de l'Assemblée nationale.

«Il a une aura, une force que j'ai rarement vue chez un candidat. Il combine cette jeunesse et l'expérience. C'est un atout incroyable pour le Parti québécois, le mouvement souverainiste», a confié Stéphane Bédard, dans une entrevue accordée en marge de la conférence.

L'ancien député de Chicoutimi sera actif dans la campagne de Cloutier, mais en tant que militant.

«Je ne peux pas rester inactif. Et ce n'est pas parce qu'il vient de ma région. C'est parce que je l'ai vu aller dans les dernières années. Il insuffle un air de renouveau qui porte espoir pour la suite», a ajouté Stéphane Bédard, qui a dû une fois de plus taire les rumeurs d'un retour en politique.

Plusieurs autres anciens élus du PQ étaient à la Boîte à Bleuets, vendredi, pour supporter le deuxième candidat confirmé de la course à la chefferie. Stéphan Tremblay a toujours cru que son ami avec la capacité de le remplacer dans Lac-Saint-Jean et même de devenir chef un jour.

«Je ne veux pas dire que c'est une prophétie, mais ça fait longtemps que je dis que cet homme à la stature de devenir premier ministre. Et la voie est en train de se dessiner. Ce n'est pas gagné, il faut travailler. Mais c'est possible», a commenté Stéphan Tremblay.

L'équipe de Cloutier a également annoncé que plusieurs autres appuis de collègues péquistes seront annoncés au cours de la campagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer