Chlorophylle prépare sa relance

Chlorophylle a déposé une proposition à ses créanciers... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Chlorophylle a déposé une proposition à ses créanciers jeudi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entreprise chicoutimienne Chlorophylle a déposé une proposition à ses créanciers, jeudi, alors qu'il a été révélé en décembre qu'elle était aux prises avec des dettes de sept millions $ auprès de grandes institutions.

Les détails de la proposition, faite en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, sont gardés confidentiels jusqu'au vote de l'Assemblée des créanciers, le 31 mai.

« Je suis confiant qu'elle sera acceptée et que nous pourrons relancer l'entreprise afin de continuer à offrir à nos clients fidèles des vêtements de plein air haut de gamme pour au moins un autre 35 ans », déclare par voie de communiqué le président Marc Tremblay.

Le 22 décembre et le 12 février, le détaillant avait obtenu des prolongations de délai afin de mettre au point un plan de relance viable. Le 24 février, la juge Nicole Tremblay de la Cour supérieure de Chicoutimi a autorisé Capital croissance PME et Fondaction à accorder un financement intérimaire de 300 000 $ à Chlorophylle pour le maintien de ses opérations quotidiennes et la préparation des commandes de vêtements pour les prochaines saisons.

La nouvelle collection printemps-été 2016 est justement disponible dans les 15 boutiques québécoises et le sera en ligne dès le 20 mai. La campagne saisonnière met en vedette les athlètes olympiques Charline Labonté et François Hamelin.

Chlorophylle compte environ 115 employés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer