Festival des bières d'Alma: être connaisseur ou le devenir

Alexandre Garbugli et Marie-Pier Perron, deux des quatre... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Alexandre Garbugli et Marie-Pier Perron, deux des quatre fondateurs de l'événement, invitent la population à découvrir des cervoises et autres boissons au centre-ville d'Alma, du 28 au 20 juillet.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Le Festival des bières d'Alma revient pour une 4e année, du 28 au 30 juillet. Plus de 10 000 personnes sont attendues à cet événement festif qui réunit près de 40 exposants sur la rue Sacré-Coeur, au centre-ville.

« Notre objectif est toujours le même, soit de mettre les produits en valeur. On est tous des passionnés de bières, donc on veut permettre aux gens de faire de belles découvertes. Et c'est aussi pour cette raison qu'on offre des ateliers-conférences animés par des maîtres-brasseurs. La dernière journée sera d'ailleurs consacrée aux connaisseurs qui pourront même tester leurs connaissances sur des produits du Québec », détaille Marie-Pier Perron, cofondatrice de l'événement et responsable des communications.

Plusieurs microbrasseries seront de retour cette année, dont HopEra, Farnham et Trou du Diable. Mais parmi les nouveautés, les festivaliers pourront notamment expérimenter les produits de la brasserie Beau's de Vankleek Hill en Ontario. Les organisateurs présentent également en exclusivité régionale les microbrasseries Le Temps d'une Pinte de Trois-Rivières, Harricana et Dieu du Ciel! de Montréal, Le Trèfle Noir de Rouyn-Noranda ainsi que le BockAle de Drummondville.

L'an dernier, l'événement a affiché un achalandage de plus de 10 000 personnes, dont le tiers provenaient de l'extérieur, selon une étude commandée par l'organisation. Et les retombées du festival frôlent les 800 000 $.

« On voulait vérifier les retombées, car on voulait créer un événement qui contribue au milieu, à son économie. Donc, évidemment, on ne peut que se réjouir de ces chiffres », ajoute Mme Perron.

Pour cette quatrième édition, les organisateurs ont décidé d'éliminer les déchets liés à l'utilisation des verres de plastique. Un verre officiel de l'événement sera mis en vente. Mais les gens peuvent également amener leur propre verre, tant que celui-ci n'excède pas 500 ml.

En plus des dégustations, des spectacles animeront la rue Sacré-Coeur. Les groupes Mordicus, Play et le chanteur Steve Hill figurent sur la programmation de cette 4e édition. L'entrée sur le site est gratuite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer