Le premier concours équestre de la saison annulé

À quelques jours du début des compétitions, un cas d'herpès équin vient d'être... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

À quelques jours du début des compétitions, un cas d'herpès équin vient d'être signalé dans une écurie du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce virus étant très contagieux entre les chevaux, toutes les associations équestres de la région ont rapidement fait preuve de solidarité afin d'éviter la propagation en annulant certains évènements.

« Veuillez prendre note du message suivant et en aviser votre entourage. Suite au cas de l'herpès virus équin dans la région, nous préférons fortement déplacer notre concours du 21-22 mai à une date ultérieure pour éviter toute contamination et/ou propagation du virus à travers toute la région. Merci de votre compréhension et nous vous tiendrons au courant de la prochaine date », a écrit le comité des Écuries Lara de Saint-Nazaire sur sa page Facebook.

Même chose pour le Club de Baril Saguenay-Lac-Saint-Jean qui avise ses membres de surveiller l'état de leurs chevaux et d'appliquer les règles de biosécurité. On demande aux gens d'éviter de se promener d'une écurie à l'autre et de toucher aux chevaux, car l'infection se propage par contact avec la salive et les muqueuses. Le bazar, au profit de l'Association des sports équestres classiques Saguenay-Lac-Saint-Jean, prévu le 14 mai au Centre Équestre BQH de Chicoutimi, est aussi annulé.

Deux conférences, offertes par la propriétaire de l'écurie affectée et d'une vétérinaire, sont attendues dans les prochains jours. La première rencontre aura lieu mercredi à 19 h, au Centre Multiservice de Shipshaw.

L'herpès équin de type neurologique avait tué deux des cinquante chevaux du Centre BQH, en février 2013. Un peu comme la grippe, les chevaux affectés feront de la fièvre, auront une baisse d'appétit et seront amorphes. N'hésitez pas à informer les vétérinaires advenant un doute.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer