• Le Quotidien > 
  • Actualités 
  • > Incendie à l'hôpital de Roberval: les patients dirigés vers les autres établissements 

Incendie à l'hôpital de Roberval: les patients dirigés vers les autres établissements

Les salles d'opération de l'hôpital de Roberval sont... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Les salles d'opération de l'hôpital de Roberval sont complètement détruites. La reconstruction va prendre plusieurs mois.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Une visite des lieux, lundi, a permis de constater l'ampleur des dégâts. Le feu a pris naissance dans un mur qui avait été installé pour réaliser les travaux de réaménagement du bloc opératoire tout en permettant d'y réaliser des chirurgies dans trois salles. Il s'agit d'un problème de nature électrique.

La chaleur était telle durant le brasier que la température atteinte à certains endroits a été de 1200 degrés Celsius. L'eau et la suie ont causé également beaucoup de dommages.

Outre le feu, l'eau a aussi provoqué beaucoup... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 3.0

Agrandir

Outre le feu, l'eau a aussi provoqué beaucoup de dommages, lors de l'incendie qui a détruit le bloc opératoire de l'hôpital de Roberval.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

«Il n'est pas encore possible d'évaluer le temps exact que vont prendre les réparations, mais nous parlons de mois. Nous ne savons pas encore le coût des dégâts et de la reconstruction», a mentionné le porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), Marc-Antoine Tremblay.

Ce sont les trois salles d'opération qui sont les plus touchées. La salle de réveil et le couloir adjacent auront besoin d'un bon nettoyage. Il ne semble pas y avoir de dégâts majeurs apparents.

Lundi, des experts en sinistre de la compagnie d'assurance et des firmes spécialisées en nettoyage étaient à l'oeuvre.

Les travaux de nettoyage du quatrième étage se sont terminés lundi. Ce qui veut dire que les services de traitement oncologique, de laboratoire et de médecine courante reprennent aujourd'hui. Pour ce qui est du département des soins intensifs au cinquième étage, le temps de faire le nettoyage prendra encore quelques jours.

Au total, 55 patients ont été déplacés, vendredi matin. De ce nombre, 18 ont reçu leur congé de l'hôpital. Les autres ont été relocalisés dans l'établissement. Des bureaux et la salle de physiothérapie ont été réaménagés dans une chambre pour l'occasion.

Pour ce qui est de l'urgence, elle fonctionne. «Les ambulances peuvent maintenant venir à l'hôpital. Pour les cas qui nécessiteraient une intervention chirurgicale, les gens seront stabilisés avant de les conduire dans un autre hôpital», explique Tremblay.

Les visites restent interdites.

Casse-tête

Deux équipes travaillent d'arrache-pied pour régler cet important casse-tête. Il faut trouver des solutions pour que les 1050 patients qui devaient subir une intervention chirurgicale puissent être opérés. Il s'agit d'une crise que le CIUSSS qualifie de sous contrôle.

«Chaque patient sera contacté. Des solutions seront trouvées pour obtenir une place dans un autre établissement. Nous sommes à mettre tout ça en place. Évidemment, les cas les plus urgents seront priorisés», a mentionné M. Tremblay.

Chaque bloc opératoire sera utilisé. Des plages horaires supplémentaires comme des chirurgies en soirée pourraient être envisagées. Les chirurgiens de Roberval et du personnel infirmier pourraient se déplacer pour effectuer le travail.

Pour ce qui est des femmes enceintes, elles seront dirigées aux hôpitaux de Dolbeau-Mistassini et d'Alma pour accoucher.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer