Un vérificateur temporaire en juin

Jean Tremblay croit que les élus de Saguenay... (Photothèque Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Jean Tremblay croit que les élus de Saguenay nommeront un vérificateur général sur une base temporaire de six mois à la prochain séance du conseil municipal.

Photothèque Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Saguenay devrait nommer un vérificateur général temporaire à la prochaine séance du conseil municipal, le 6 juin, avant de véritablement se pencher sur un processus d'embauche pour une période de sept années à compter de janvier 2017.

Sans le confirmer, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a laissé voir, lors d'un entretien avec Le Quotidien vendredi, qu'il pourrait suggérer d'engager une personne pour une période de 180 jours, comme l'autorise l'article 107,4 de la Loi sur les cités et villes.

«Étant donné que Mme (Rina) Zampieri a remis sa démission, nous devons embaucher une autre personne pour la remplacer. De plus, nous allons devoir continuer à payer le salaire de Mme Zampieri. Celle-ci a fait savoir qu'elle n'était pas prête à quitter la Ville (elle avait conservé un lien d'emploi) et qu'elle prendrait sa retraite uniquement en décembre prochain», a expliqué le maire.

Questionné sur la véritable indépendance de la vérificatrice générale, en raison de son lien d'emploi qui était maintenu depuis les sept dernières années, Jean Tremblay ne croit pas que cela ait pu influencer les démarches et les analyses de Mme Zampieri.

«Elle était tout de même indépendante. Et vous pouvez faire le tour de la majorité des gens à la Ville, ils vont diront qu'elle a accompli un très bon travail. La vérificatrice générale était là pour faire des recommandations, afin d'améliorer les services et d'économiser», ajoute-t-il.

Le prochain

De plus, Saguenay a confirmé que le prochain vérificateur général sera nommé lors de la séance du conseil municipal de juin.

Selon les informations qui circulent, Sylvie Jean (vérificatrice générale adjointe) pourrait bien obtenir le poste pour les six prochains mois.

Dans les officines de l'hôtel de ville, plusieurs affirment qu'elle est sans doute la personne la plus compétente pour occuper cette importante fonction.

«Je pense qu'il serait préférable d'avoir quelqu'un qui connaît déjà les rouages de la Ville, qui sait comment cela fonctionne plutôt qu'une personne qui n'a jamais été en contact avec le fonctionnement municipal. On aura besoin de quelqu'un de compétent», conclut le maire Tremblay.

Le budget annuel du bureau du vérificateur général est d'environ 530 000$, ce qui comprend les salaires des employés et le matériel de fonctionnement.

En nommant un nouveau vérificateur général et en gardant Rina Zampieri sur la liste de paie de la ville, Saguenay estime à environ 150 000$ la dépense supplémentaire à assumer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer