Nouvelle Chaire de recherche à l'UQAC : Hydro-Québec versera 1 M$

Texte: Le vice-président aux affaires corporatives et secrétaire... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Texte: Le vice-président aux affaires corporatives et secrétaire général d'Hydro-Québec, Pierre-Luc Desgagné, a annoncé un don d'un million de dollars pour la création de la Chaire de recherche sur le diagnostic de l'appareillage haute tension à l'UQAC, en compagnie de Me Guy Wells, président de la fondation de l'université, et du vice-recteur à l'enseignement et la recherche, Mustapha Fahmi.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Hydro-Québec s'engage à investir un million de dollars, au cours des cinq prochaines années, pour la création d'une Chaire de recherche sur le diagnostic de l'appareillage haute tension utilisé dans les réseaux de distribution électrique.

Il s'agit d'une chaire différente de celle sur le givre qui a réalisé de nombreux travaux sur la problématique du verglas sur les mêmes réseaux de distribution électrique. Celle-ci va principalement se pencher sur les différents équipements qui subissent à la longue une certaine usure et dont les bris sont à l'origine de pannes hydroélectriques.

Le vice-président aux affaires corporatives et secrétaire général d'Hydro-Québec, Pierre-Luc Desgagné, a procédé à cette annonce en compagnie du président de la Fondation de l'université, Guy Wells, ainsi que du vice-recteur à l'enseignement et la recherche, Mustapha Fahmi.

« Nous contribuons financièrement à l'UQAC depuis 25 ans. Nous sommes des partenaires de longue date. C'est grâce à des collaborations telles que celle qui existe entre Hydro-Québec et l'UQAC que de grandes réalisations ont vu le jour », a souligné le vice-président d'Hydro-Québec, avant de référer aux travaux de la chaire sur le givrage atmosphérique.

Un don important

Le président de la fondation, Me Guy Wells, a évidemment salué le don réalisé par la société d'État. Ce don, selon le président, arrive à un moment propice puisqu'il est de plus en plus difficile pour les universités en région d'obtenir des fonds pour financer adéquatement la recherche de haut niveau.

« La recherche est importante pour notre région. On peut penser à la culture du bleuet qui est devenu un véritable succès pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce succès est en bonne partie attribuable aux travaux de recherche menés par l'université. Nous avons aussi développé l'expertise pour les équipementiers dans le domaine de l'aluminium avec les travaux du CQRDA », a signalé Me Wells en rappelant que la fondation a déposé un mémoire lors du sommet économique régional pour justifier l'importance de mieux financer la recherche universitaire.

De son côté, le vice-recteur Fahmi souligne que les montants versés par Hydro-Québec vont permettre de poursuivre des travaux de recherche dans un créneau d'excellence pour l'université régionale qu'est celui des réseaux de distribution électrique. Le vice-recteur souligne que les bourses qui seront octroyées pour des travaux de recherche menés par des étudiants sont un incitatif pour soutenir la persévérance scolaire tout en assurant une relève pour l'établissement.

Le directeur de la chaire, le professeur Issouf Fofana, a donné quelques exemples de travaux qui seront réalisés au cours des prochaines années. Les chercheurs se pencheront sur des équipements qui permettent de détecter à l'avance les problèmes sur les équipements des réseaux de distribution électrique. De tels équipements peuvent éviter des pannes majeures. Il est aussi question des matériaux utilisés, notamment l'huile dans les transformateurs, que l'on pourrait rendre plus écologique pour diminuer les impacts des déversements dans les milieux naturels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer