Marc-Antoine Bettez ira en Russie

Marc-Antoine Bettez avait gagné la médaille de bronze... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Marc-Antoine Bettez avait gagné la médaille de bronze au championnat mondial des métiers au Brésil en 2015.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

STAGIAIRE / Marc-Antoine Bettez, un frigoriste du Lac-Saint-Jean qui a gagné la médaille de bronze au championnat mondial des métiers au Brésil en 2015, repartira pour une nouvelle compétition en Russie à la fin du mois de mai. Il représentera le Canada, afin de montrer les façons de travailler du pays.

«Quand je me suis rendu à la compétition au Brésil l'année passée, je m'étais dit que c'était la dernière. Sauf que mon ancien entraîneur m'a contacté pour me demander d'aller en Russie et j'ai accepté», explique M. Bettez.

Il s'agit de la compétition nationale russe des métiers et Marc-Antoine Bettez y va à titre représentatif. «Je vais participer à la compétition, mais c'est vraiment pour montrer nos façons de faire, puisque ça peut changer d'un pays à l'autre, mentionne-t-il. Ce sont les Russes qui ont demandé à ce que le Canada soit présent.»

Le jeune homme d'une vingtaine d'années ajoute que cette participation lui permettra à lui aussi d'apprendre de nouvelles techniques.

M. Bettez avoue qu'il se prépare moins pour cette compétition que les autres auxquelles il a participé. «Quand j'ai participé aux championnats québécois, canadiens et mondiaux, je pratiquais sans arrêt. Il fallait toujours trouver les meilleures techniques possible», explique-t-il.

Une compétition se déroule en trois étapes: une partie pratique, où les compétiteurs doivent monter un système complet, une partie théorique où ils sont questionnés sur tout ce qui touche à leur métier et un module où les participants doivent trouver une erreur dans un système.

«C'est mon père, qui fait le même métier que moi, qui m'avait parlé de ces olympiades des métiers. Il y a deux ans, quand j'étais l'école, j'ai posé des questions parce que je voulais en apprendre plus et on m'a dit qu'il y avait une compétition à la fin de l'année. Le gagnant représenterait la ville au championnat québécois. Alors j'ai participé pour le plaisir», raconte-t-il.

Il a gagné la compétition de son école, remporté les honneurs à celle du Québec et été couronné meilleur apprenti frigoriste du Canada. Il est finalement arrivé troisième au monde dans la catégorie réfrigération et climatisation.

Les olympiades visent à récompenser les meilleurs de la planète dans leurs domaines respectifs, inspirer les jeunes à découvrir de nouveaux métiers et permettre de découvrir différentes techniques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer