Restauration de l'église de Laterrière: Québec accorde 510 000$

Le président du conseil de la Fabrique, Jean-Jacques... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Le président du conseil de la Fabrique, Jean-Jacques Gagné, le député de Dubuc, Serge Simard, le prêtre modérateur, Jean Gagné, le marguiller et responsable du dossier patrimoine, Jacques Tremblay, et le directeur régional du ministère de la Culture et des Communications, Réjean Goudreault, ont annoncé lundi un investissement de 510 000$ de la part du gouvernement pour la réparation du toit de l'église de Laterrière.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le ministère de la Culture et des Communications investira 510 000 $ pour la restauration du toit de l'église Notre-Dame-de l'Immaculée-Conception de Laterrière, a annoncé le député de Dubuc, Serge Simard, lundi, en conférence de presse.

« L'église fait partie du patrimoine de la région, a mentionné M. Simard. Il s'agit assurément d'une partie du patrimoine auquel les Laterrois sont particulièrement attachés. Si vous allez au spectacle de La fabuleuse histoire d'un Royaume, ils parlent de la paroisse de Laterrière! »

Président du Conseil de la Fabrique Notre-Dame, qui s'occupe de l'église, Jean-Jacques Gagné a mentionné que c'est un beau cadeau de la part du député.

« L'église a 150 ans, elle est la deuxième plus vieille de la région. Elle fonctionne beaucoup avec les paroissiens et le bénévolat. Nos maisons sont importantes, et bien l'église est importante aussi », a-t-il mentionné.

Infiltrations d'eau

Plusieurs infiltrations d'eau ont été découvertes il y a quelques années dans la toiture de l'église et ceux qui s'en occupent estiment que c'est la réparation la plus importante à réaliser, avant que le reste de la bâtisse ne soit détruit. Après ces travaux, le Conseil de la Fabrique aimerait s'attaquer à la réfection des fenêtres.

L'investissement annoncé lundi fait partie d'un montant de 10 millions $ accordé par le gouvernement pour la restauration de 51 bâtiments à caractère religieux dans treize régions du Québec.

Le coût des travaux pour rénover la toiture est évalué à près de 600 000 $ pour le moment, mais le responsable du dossier du patrimoine au Conseil de la Fabrique, Jacques Tremblay, a bon espoir que le coût se révèle moindre. L'investissement du gouvernement couvre près de 80 % des coûts totaux.

Le projet est également financé en partie par la communauté. Grâce à des collectes de fonds et la générosité de la population, le Conseil de la Fabrique espère amasser 120 000 $ pour combler le montant nécessaire.

« C'est important que la communauté se serre les coudes pour les édifices et les lieux qu'on veut conserver afin que nos enfants et ceux qui vont nous suivre en profitent. C'est pour ça qu'on doit le faire ensemble », a expliqué Serge Simard.

Les travaux devraient commencer après les vacances de la construction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer