La sensibilisation doit se poursuivre

Les employeurs et les travailleurs doivent collaborer en... (Archives, Le Quotidien)

Agrandir

Les employeurs et les travailleurs doivent collaborer en identifiant les dangers présents dans leur milieu de travail, selon la CNESST.

Archives, Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Quatre personnes ont perdu la vie, en 2015 au Saguenay-Lac-Saint-Jean, après avoir été victimes d'un accident de travail.

Quatre autres personnes ont succombé à une maladie professionnelle et 3569 travailleurs ont subi des blessures, qu'elles soient légères ou graves. En ce Jour de deuil national, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) interpelle les employeurs et les travailleurs, afin de les sensibiliser à cette réalité.

En 2015, à l'échelle provinciale, 87 618 personnes ont été victimes d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle. Au cours de cette même période, 196 décès survenus à la suite d'un accident ou d'une maladie liés au travail ont été recensés.

«Les plus récentes statistiques sont encourageantes. En 2015, nous avons observé une augmentation du nombre de travailleurs couverts. Ce sont 59 916 travailleurs additionnels qui ont bénéficié de la couverture du régime, portant ainsi leur nombre à 3 814 606. De plus, comparativement à l'année 2014, nous avons observé une baisse de 428 lésions», a affirmé la responsable des communications de la direction régionale de la CNESST, Swann Thibeault.

Notons qu'à la fin de l'année 2000, on recensait 138 403 accidents du travail comparativement à 81 765 en 2015 (blessures et décès).

Jour de deuil

«En ce jour de deuil, j'invite les employeurs et les travailleurs à passer à l'action pour rendre les milieux de travail sécuritaires avant qu'un accident ne se produise. C'est notamment grâce à leur engagement que nous arriverons à faire de la santé et de la sécurité du travail une valeur partagée par les Québécois», a mentionné Dominique Vien, ministre responsable du Travail, par voie de communiqué.

«Les employeurs et les travailleurs doivent collaborer en identifiant les dangers présents dans leur milieu de travail et en prenant les mesures nécessaires pour les éliminer. Un simple geste peut prévenir un accident et même sauver une vie», a ajouté la chef de la direction de la CNESST, Manuelle Oudar.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer