La procureure a dépassé son rôle, dit Tourangeau

Mathieu Goulet connaîtra sa peine le 24 mai.... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Mathieu Goulet connaîtra sa peine le 24 mai.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les représentations sur la peine concernant les accusations de fraude de l'homme d'affaires Mathieu Goulet ont été reportées. Son avocat songe à déposer une requête pour retirer le dossier à la procureure de la Couronne.

Mercredi matin, les procédures ont été paralysées au Palais de justice de Roberval. Me Luc Tourangeau considère que la procureure Julie Lajoie a outrepassé ses responsabilités en demandant des renseignements au Collège des médecins afin de savoir si une personne qui possède un casier judiciaire pouvait exercer la profession. Le pharmacien qui a été radié de son ordre pour fraude pour une période de cinq ans désire faire un retour aux études en médecine.

Il a plaidé coupable à l'automne à des accusations de fraude envers la Ville de Saint-Félicien dans le but d'obtenir une subvention. Au lieu de le plaider mercredi pour obtenir une absolution inconditionnelle pour son client, Me Tourangeau a préféré demander au juge Pierre Lortie un report le temps de réfléchir s'il va déposer une requête pour rendre inhabile la procureure Julie Lajoie de poursuivre dans le dossier. «J'ai été surpris et étonné. Elle a dépassé son rôle de procureure. J'ai des préoccupations éthiques. Est-ce que je peux laisser aller une chose comme ça? Ça me fait peur, ça devient personnel. Je ne comprends pas l'acharnement de ma consoeur», a-t-il plaidé au juge.

Visiblement outrée par les démarches et accusations, Julie Lajoie considère qu'il s'agit d'un subterfuge pour faire retarder les procédures. La fraude remonte à 2013. «Mon confrère n'a aucune preuve de ce qu'il avance. Permettre un report des représentations, c'est juste de jouer le jeu de l'accusé. C'est empêché une saine gestion de la justice. Le but est que je puisse plus oeuvrer dans le dossier», a-t-elle déclaré.

Elle considère pour sa part pleinement légitime d'avoir fait des recherches de façon générique afin de pouvoir mieux préparer sa plaidoirie. En aucun cas, elle n'a utilisé le nom de Mathieu Goulet dans ses recherches. Elle comprend mal les motivations de l'avocat qui a fait part de son intention seulement vendredi passé alors que les démarches de Me Lajoie remontent au mois de novembre 2015.

Le juge Lortie a donc accordé un délai d'environ un mois à Me Tourangeau pour préparer sa requête.

Notons que ce dernier a fait une demande d'appel du verdict de culpabilité un autre dossier concernant Mathieu Goulet. Il s'agit d'une fraude envers son ex-conjointe pour laquelle il a été accusé. Me Tourageau a proposé un don de charité de 400$ comme sentence tandis que la Couronne réclame huit mois en collectivité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer