Les travailleurs conviés à Alma et Chicoutimi

Les représentants de l'inter-syndical du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont présenté... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les représentants de l'inter-syndical du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont présenté l'agenda des actions entourant la Journée internationale des travailleurs du 1er mai.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Travailleurs, membres d'organismes communautaires et syndicaux souligneront la Journée internationale des travailleurs lors de grands rassemblements prévus le vendredi 29 avril à Alma et le 1er mai à la Place du citoyen de Chicoutimi sous le thème « On a le Québec à coeur ».

Mardi, les représentants de l'inter-syndical du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marc Maltais, pour la FTQ, Nathalie Savard, pour la Centrale des syndicats du Québec, Josie-Ann Bonneau, coordonnatrice du MÉPAQ, Sylvain Bergeron, de la Coalition solidarité populaire 02, Brigitte Claveau, présidente régionale du Syndicat de la fonction publique du Québec (SCFP), et Engelbert Cottenoir, président du conseil central CSN, ont invité les organismes à organiser des activités d'éducation populaire visant à favoriser la redistribution de la richesse et l'éradication de la pauvreté.

Mme Bonneau a invité les organisateurs à se prendre en photo avec ce qu'ils ont à coeur. Ces photos seront intégrées à une grande mosaïque qui sera produite lors du lancement d'un dance-in qui se tiendra le 29 avril à Alma sur le stationnement de l'ancien magasin Zellers. Cette même mosaïque servira de lien de rassemblement familial le 1er mai entre 11 h et 13 h 30 à la Place du citoyen. « Dans le contexte d'austérité que nous traversons, il est important que les besoins augmentent. Il est important de rappeler que le secteur communautaire représente 50 000 emplois au Québec, dont 70 % sont assumés par des femmes. Notre mission est d'améliorer la qualité de vie pour contrer la pauvreté. »

Pour Mme Claveau, la journée du 1er mai est l'occasion pour le gouvernement et les employeurs de démontrer qu'ils ont à coeur les travailleurs. « Les travailleurs sont assez malmenés actuellement. Tout le monde est sous pression. Les travailleurs ont l'impression d'être au service de la machine sans se soucier de la santé physique et psychologique des travailleurs. Il faut réinvestir dans la qualité de vie des travailleurs. »

Pour sa part, M. Cottenoir a mentionné que la Journée du 1er mai sera différente de celle de l'an dernier alors que 13 autobus avaient été nolisés dans le cadre d'une grande tournée ayant débuté dans la Réserve faunique des Laurentides en passant par le pont Dubuc avant d'amener les militants jusqu'au Lac-Saint-Jean. « Cette année, on invite les gens à se rassembler dans la bonne humeur. Quand on revendique des choses et qu'on a l'air bête tout le temps, c'est moins rassembleur. On constate que les gens ressentent de plus en plus les effets de l'austérité. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer