Une église remplie de vie à deux

Mgr André Rivest a été ordonné prêtre en... (Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Mgr André Rivest a été ordonné prêtre en 1966.

Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'évêque du diocèse de Chicoutimi, Mgr André Rivest, a célébré plusieurs fêtes de la fidélité comme celle de dimanche, où étaient réunis environ 300 jubilaires pour marquer plus de 50 ans de mariage, de sacerdoce ou de vie religieuse consacrée.

Cette dernière avait pourtant une signification bien particulière, puisqu'il soulignait aussi sa propre ordination le 14 mai 1966.

Près d'un millier de personnes occupaient la cathédrale Saint-François-Xavier à cette occasion, soit les quelque 130 couples présents, dont trois qui célébraient 70 ans de mariage cette année, mais aussi leurs proches. Au total dans la région, 390 unions de 50, 60, 65 ou 70 ans seront fêtées en 2016.

Parmi les 42 religieuses qui consacrent leur vie à Dieu depuis de nombreuses années, soeur Marie-Ange Gagnon du Bon-Pasteur de Chicoutimi était présente pour souligner ses 75 ans dans cette voie. Onze prêtres ont aussi marqué leur jubilé d'or ou de diamant dans cette profession. Tous les jubilaires présents en ont profité pour renouveler leurs voeux.

«N'ayez pas peur de faire lever le toit, il a été rénové récemment», a invité à cette fin avec humour Mgr Rivest, qui a succédé à Mgr Jean-Guy Couture en 2004. C'est surtout quand les chaleureux applaudissements ont retenti après que les couples se soient embrassés que le plafond aurait pu vibrer.

L'évêque originaire de Repentigny a rappelé que la fête des jubilés est un évènement qui apporte beaucoup de joie. «Plusieurs m'ont partagé à quel point ils avaient hâte à la célébration», a déclaré celui qui enseigné au Collège de l'Assomption pendant une quinzaine d'années après son ordination.

Lors de son homélie, Mgr André Rivest a comparé le parcours des jubilaires à celui des marins qui lancent leur bateau sur la mer. «Après de minutieux préparatifs, ils prennent le large en espérant aller à bon port. Mais la mer de la vie n'est pas toujours calme ou ensoleillée. Parfois une tempête se lève, et les marins connaissent des heures difficiles. Ils font leur possible et prennent de l'expérience pour stabiliser leur bateau. Et avec beaucoup d'efforts et d'amour, ils arrivent à bon port.»

Détenteur d'une maîtrise en éducation de l'Université catholique de Washington, Mgr Rivest a suivi ses études théologiques au Grand Séminaire de Montréal, qu'il a dirigé de 1980 à 1990. Il est ensuite devenu curé de la paroisse Saint-Maxime de Laval. Nommé évêque par Sa Sainteté le pape Jean-Paul II en 1995, il fut l'auxiliaire du cardinal Jean-Claude Turcotte jusqu'en 2004.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer