Recherche sur le caribou: programme suspendu au Zoo

L'étude visait à analyser l'effet des différents types... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

L'étude visait à analyser l'effet des différents types d'aménagements sur la nutrition des caribous et la capacité des femelles à se reproduire

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le programme de recherche sur le caribou, qui devait être réalisé au Zoo sauvage de Saint-Félicien, est suspendu parce que le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) refuse l'introduction de bêtes provenant de l'Ouest canadien.

«Le ministère craint que les caribous soient porteurs de la maladie débilitante chronique. Il n'a pas accordé les permis pour que le National Council for Air and Stream Improvement (NCASI) transporte les bêtes ici. Le projet de recherche est donc sur la glace», explique la biologiste Christine Gagnon.

Il n'existe pas pour l'instant de test qui permet de détecter si des bêtes vivantes sont porteuses de la maladie. La seule manière de le savoir est lors d'une autopsie du cerveau.

Une déception pour le site touristique qui comptait sur cette recherche pour renouveler son cheptel de caribou. Cet été, 19 bêtes avaient été retrouvées sans vie dans le parc des Sentiers de la nature. La cause de leur mort demeure encore inconnue.

«L'entente prévoyait l'introduction dans les Sentiers de la nature des faons qui allaient naître durant la recherche. Il nous reste deux bêtes, mais ils sont trop jeunes pour se reproduire. Nous analysons encore les possibilités pour introduire de nouveaux caribous, rien n'est décidé», informe-t-elle.

Le Zoo ne perd pas de revenus liés à ce projet de recherche. Il s'agissait d'une entente de partage d'expertise entre organisations comme il en existe déjà.

L'étude visait à analyser l'effet des différents types d'aménagements sur la nutrition des caribous et la capacité des femelles à se reproduire. Le projet est déjà en cours depuis quatre ans en Colombie-Britannique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer