Important décrochement de terre à Vauvert

Une grande portion de terre s'est décrochée à... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Une grande portion de terre s'est décrochée à Pointe Langevin, dans le secteur Vauvert, à Dolbeau-Mistassini.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Un important décrochement de terrain survenu à la pointe Langevin, à Vauvert, inquiète le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert.

«Est-ce que ça va faire comme pour l'île Boulianne et que cette pointe va se faire gruger tranquillement pour disparaître?», se questionne-t-il.

Ce sont des photos prises sur les lieux qui suscitent cette inquiétude chez le magistrat. Sur place, il est facile de constater qu'une grande superficie de terrain s'est minée et s'est retrouvée au confluent des rivières Péribonka et Petite-Péribonka. Il s'agit d'un secteur où il n'y a plus de glace. Une grande galette de terre s'est décrochée au bout de la pointe. Sur le terrain, on retrouve un chalet.

Dans son sillage, la rivière semble s'être creusé une longue faille de plusieurs centaines de mètres dans la plage. Une coupure franche est visible. L'écart creusé est d'environ trois mètres.

Une firme engagée par Rio Tinto Aluminium était sur place, jeudi, pour évaluer les dégâts et trouver des solutions pour stabiliser ce secteur où l'on retrouve de nombreux chalets et maisons.

Importance du dialogue

Cette situation démontre au maire Richard Hébert qu'il est important que les élus restent vigilants auprès de RTA concernant la gestion du lac Saint-Jean. «Nous avons des discussions avec eux, mais on aimerait avoir une plus grande écoute. Malgré les interventions qu'ils font, des problématiques d'érosions se poursuivent», soulève-t-il.

Un comité qui regroupe des élus, des riverains et la communauté de Mashteuiatsh réclame des changements dans la méthode de gestion. Il n'accepte pas le statu quo et demande des audiences du BAPE. Le comité propose un mode de gestion différent qui impliquerait de baisser le niveau maximal du Piékuagami.

Un problème connu de RTA

Le glissement de terrain survenu à la pointe Langevin est causé par un déplacement d'un canal dans le secteur de la rivière Petite-Péribonka, qui se produit lorsque le lac Saint-Jean est bas, a-t-on indiqué chez Rio Tinto Aluminium (RTA).

Le problème de ce secteur n'est pas nouveau et est connu depuis plusieurs années. Une équipe de RTA a été envoyée sur les lieux jeudi. Les riverains concernés ont aussi été rencontrés, et une lettre a été envoyée à la Ville de Dolbeau-Mistassini, indique la porte-parole de RTA, Xuân-Lan Vu.

«Il n'y a pas de plage dans ce secteur, on parle d'une berge. C'est un secteur qui fait partie du Programme de stabilisation des berges, où on peut faire des perrés ou des empierrements, mais il ne peut pas y avoir de rechargement de sable», a-t-elle expliqué. Un perré est d'ailleurs situé près du secteur où le détachement de terrain est survenu. L'entreprise continue de suivre la situation et espère être en mesure de la corriger cette année.

«C'est certain qu'on va essayer d'intervenir dès que possible, on souhaite le faire cette année, mais il faut obtenir un certificat d'autorisation», a-t-elle précisé.

Myriam Gauthier

Deux résidences évacuées à La Baie

Deux résidences ont été évacuées par précaution à la suite d'un glissement de terrain d'environ 30 pieds par 60 pieds survenu jeudi en début de soirée, à La Baie. Le glissement de terrain s'est produit dans la cour arrière du 2972 rue Édouard-Gobeil, dans le secteur Grande-Baie.

Un arbre a été renversé et le cabanon des propriétaires de la résidence a été endommagé, a indiqué le chef aux opérations du Service incendie de Saguenay, Miguel Gagnon. Il a indiqué que l'incident semblait somme toute mineur. Personne n'a été blessé.

Les pompiers ont été appelés vers 20h30 pour sécuriser l'endroit. En fin de soirée, il a été décidé d'évacuer deux maisons, par mesure de sécurité. L'évaluation du secteur se poursuivra vendredi.

Myriam Gauthier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer